Elle est l'une des premières communes à devoir prendre des mesures en cette période de sécheresse exceptionnelle pour la saison

La distribution publique de l'eau se déroule quasi normalement sur tout le territoire wallon, malgré les très faibles précipitations de ces dernières semaines et une hausse générale de la consommation à la suite du confinement et du beau temps. Les communes de Gouvy et de Rochefort ont toutefois déjà dû prendre des arrêtés de police imposant des mesures de restriction de l'usage de l'eau pour garantir un approvisionnement suffisant à moyen terme, indique lundi le Centre régional de crise

"Même si la situation est actuellement sous contrôle en Wallonie, elle pourrait se détériorer en l'absence de précipitations significatives ces prochaines semaines. Des mesures complémentaires sont prêtes et pourraient être activées par les autorités régionales dans les prochains jours", souligne-t-on.

Le Centre régional de crise et Aquawal rappellent l'importance d'un "usage raisonné de l'eau de distribution" afin de préserver les ressources en eau et de garantir un approvisionnement normal au cœur de l'été.

Les très faibles précipitations de ces dernières semaines ont des effets concrets sur la végétation, l'agriculture et les eaux de surface en Wallonie, mais la distribution de l'eau reste assurée normalement ou presque au sud du pays.

Les débits des cours d'eau ont continué à décroître, atteignant sur certains cours d'eau non navigables des valeurs inférieures à celles observées ces dernières années, observe la Centre de crise (SPW). La navigation des kayaks reste encore possible à l'heure actuelle sur tous les tronçons autorisés.

Les volumes d'eau dans les barrages-réservoirs restent conformes à la normale et permettent notamment de soutenir les débits des rivières. La navigation à pleine charge reste assurée normalement, partout sur le réseau des voies hydrauliques. Des mesures de regroupement des bateaux aux écluses (avec une heure d'attente) seront cependant d'application à partir de ce mardi 2 juin pour économiser préventivement l'eau.

Quant aux réserves en eaux souterraines, elles poursuivent leur descente saisonnière habituelle, avec des différences plus ou moins marquées selon les caractéristiques des nappes phréatiques.

Enfin, la sécheresse de la végétation favorise les départs de feux de broussailles et de forêt, qui se sont multipliés ces derniers jours, constate le Centre régional de crise, qui rappelle qu'"en forêt particulièrement, la vigilance doit rester de mise et les règles de prudence sont à respecter: ne pas fumer, ne pas jeter de déchets qui pourraient provoquer un effet de loupe, ne pas allumer de barbecues sauvages ou de feux d'artifice."

Sécheresse : le mois de mai est le plus sec depuis 1833

En mai, il n'est tombé à Uccle que 5,4 mm de précipitations, en six jours, contre une normale de 66,5 mm en 16,2 jours, indique l'IRM lundi dans son bilan climatologique mensuel.

Il faut remonter au mois de mai 1833 pour trouver un mois aussi sec, avec 1,4 mm de pluie, souligne l'IRM. Le précédent record remontait à 2018, avec un cumul de 13,9 mm. Concernant les jours de pluie, ils avaient été encore moins nombreux en 1989 (quatre jours) et 1990 (cinq jours).

Ailleurs dans le pays, la quantité de précipitation journalière la plus importante a été relevée le 10 mai lors d'un orage localisé, 52,8mm de pluie à Buzenol (Etalle), dont la plus grande partie est intervenue en à peine une heure.

"Les quantités régionales moyennes de précipitations ont partout été largement inférieures aux valeurs normales. Elles ont varié entre environ 5% de la normale dans le Tournaisis et environ 55% de la normale en Lorraine belge", précise l'IRM.

Par ailleurs, le soleil a brillé 301 heures et 12 minutes. Seule les années 1989 et 1990 ont connu davantage d'ensoleillement (respectivement 327 heures et 41 minutes ainsi que 308 heures et 31 minutes).

A Uccle, les températures ont varié au cours du mois entre 3,1 et 27,2 degrés. La température la plus élevée de mai a été enregistrée à Lichtervelde, le 21, avec 29,9 degrés.