Namur

La plus grande chasse de la Province

NAMUR Une fine pluie s’est invitée à la traditionnelle chasse aux oeufs organisée au parc attractif Reine Fabiola. Le crachin n’a toutefois pas joué les trouble-fête. Les enfants étaient au rendez-vous, en nombre. Un cocktail gagnant à chaque fois : des couleurs, des enfants, des œufs, du plaisir…

Il n’est pas 11 h que les abords du lieu magique sont quadrillés de voitures. Leurs occupants se pressent à l’entrée du lieu magique. Radio Nostalgie lance le compte-à-rebours…

Top départ ! La ruée aux œufs de Pâques commence. Une vraie chasse à courre.

Mais attention tous les coups ne sont pas permis. Il faut éviter les bousculades. Objectif, que chaque enfant reparte avec des œufs, selon l’échevin de la Jeunesse Tanguy Auspert. La Ville achète 500 kg d’œufs en chocolat. Les sponsors en offrent également. C’est la plus grande chasse aux œufs de la Province.

Le scénario est réglé comme du papier à musique : l’entrée est gratuite, et le parc y est divisé en deux zones, l’une pour les tout petits, l’autre pour leurs aînés âgés d’au moins sept ans, afin que les premiers ne soient pas renversés par l’appétit des plus grands.

La présence de tout parent est interdite sur les aires de chasse, histoire de discipliner les troupes et ne pas déséquilibrer la compétition. Voilà pourquoi on commence avec les 3-6 ans. Les adorables chérubins envahissent les pelouses, un panier solidement attaché à leurs menottes. Ils ont tout leur temps pour ramasser l’œuf en coton à échanger contre des œufs en chocolat.

Les plus grands, sur un autre parcours, s’en donnent à cœur joie et usent de stratégies pour repartir avec un butin le plus important possible. Ils mettent le turbo. Et il suffit de quelques minutes pour s’en mettre plein les poches. Valentina, 10 ans, brandit fièrement sa récolte: “Tu es la championne!” , lui glisse un animateur. Personne n’est reparti bredouille. Personne n’est reparti tout court, puisqu’après les oeufs, ce sont les jeux qui ont été pris d’assaut.



© La Dernière Heure 2012