Namur

La première vente a eu lieu ce dimanche après-midi.

Dimanche, 13 heures. Sur le site Business Center Actibel du parc Ecolys à Namur, la salle de vente Rops démarre sa nouvelle vie. Dans l’entrepôt dédié à la vente aux enchères, une cinquantaine de personnes sont déjà présentes mais les visiteurs continuent à affluer au point que des membres du personnel doivent sans cesse ajouter des chaises. Moins d’une demi-heure plus tard, le chiffre a doublé.

Des chiffres, justement, on en entendra tout au long de l’après-midi. Les ventes se succèdent à une vitesse folle. Les amateurs qui ont pu visiter préalablement les immenses entrepôts enchérissent dans la salle ou par téléphone. Du côté des visiteurs, c’est l’enthousiasme : l’ambiance est restée aussi chaleureuse que sur l’ancien site du centre de Namur mais l’accessibilité est meilleure, les places de parking ne manquent pas et surtout, les entrepôts où sont stockés les différents lots sont plus aérés, plus agréables. Tout ce qui est proposé à la vente peut être examiné de façon plus confortable. On trouve ici de tout, des bijoux, des meubles et bien d’autres choses en provenance principalement de successions ou d’antiquaires belges ou étrangers.

Des curieux sont également venus en nombre, principalement des Namurois venus assister au nouvel envol de cette salle de vente réputée dans leur région. Et clairement, ce qu’ils ont vu leur donne envie de revenir : "C’est nouveau, il y a de petits problèmes techniques mais ils sont réglés dans la bonne humeur. Je n’ai jamais participé à une vente aux enchères et je découvre quelque chose d’intéressant. Je reviendrai mais préalablement, je visiterai la salle d’exposition, on peut trouver des choses intéressantes", explique un Namurois.

Dans la salle, les enchères se poursuivent. La bagarre fait rage pour une bague en or jaune sertie de brillants et d’un saphir. Elle est estimée à 550 euros. À gauche, à droite ou au téléphone, les enchères grimpent pour culminer à 1 500 euros. Une heure plus tard, le personnel ajoute encore et toujours des chaises pour les arrivants. C’est certain, la salle de vente Rops n’a pas raté son nouveau départ.

LEF