Namur

Jean-Charles Luperto énonce tout ce que la commune met en oeuvre pour lutter contre le réchauffement climatique

Ce lundi, les membres du groupe Y4C (Youth for Climate)-Val de Sambre interpellaient les élus sambrevillois à la suite de la manifestation organisée en septembre et à laquelle avaient participé plusieurs centaines de jeunes ( voir notre article ).

Le groupe posait donc deux questions précises en espérant des réponses tout aussi précises.

  1. Pourriez-vous nous communiquer les mesures principales que l’administration a mises en place visant explicitement de réduire l’impact environnemental de notre commune ?
  2. Pourriez-vous nous promettre de mettre en place une politique ambitieuse à la hauteur de l’enjeu climatique et qui soutient les initiatives des citoyens durant les cinq années à venir ?

Jean-Charles Luperto, député-bourgmestre et Xavier Gobbo, directeur général de l'administration communale de Sambreville viennent de répondre.

Voici le courrier.

Mademoiselle la représentante du mouvement Youth for climate Val de Sambre,

Bien chère Mademoiselle Muls,

Avant toute chose, nous tenons à saluer votre engagement citoyen et votre implication dans le mouvement Youth for Climate ainsi que l'engagement de nombreux autres jeunes.

La prise en compte des enjeux environnementaux est fondamentale ! Qui que nous soyons (pouvoirs publics, entreprises et citoyens... Jeunes ou moins jeunes), nous devons tous à notre niveau apporter notre pierre à l'édifice pour améliorer la qualité de notre environnement.

Le Collège communal défend depuis longtemps la nécessaire transition vers une économie circulaire, plus respectueuse de notre planète et qui a dans le même temps un potentiel important de création d'activités et d'emplois non délocalisables.

Au niveau de la Commune de Sambreville, nous comptons bien prendre part à cette transition. Notre PST (Programme Stratégique Transversal) qui sera prochainement présenté, et qui est un véritable outil de planification et de priorisation des politiques communales, accordera une place importante aux mesures environnementales.

Entre autres objectifs de notre PST, nous souhaitons notamment intégrer systématiquement la démarche de durabilité dans le développement territorial et urbanistique de la commune. Nous voulons tendre vers un territoire communal "zéro gaz à effet de serre" d'ici 2050. Nous voulons aussi améliorer la gestion de la propreté publique et tendre vers un territoire toujours plus "zéro déchet".

Nous souhaitons aussi renforcer la préservation et la promotion de la nature. Ces objectifs ambitieux ne seront pas atteints du jour au lendemain et paraîtront aux yeux de certains utopiques, mais l'utopie est une réalité en puissance (expression de Edouard Herriot). Vous qui êtes jeunes, cela ne doit pas vous paraître si fou ...

Tous ces objectifs seront déclinés en actions concrètes, opérationnalisables, dont certaines sont déjà implémentées.

Citons notamment :

  • L'utilisation de gobelets réutilisables pour les évènements sambrevillois.
  • la promotion des énergies alternatives pour le matériel roulant de l'Administration communale
  • le renforcement du tri sélectif des déchets en passant notamment par une sensibilisation des citoyens
  • la gestion numérique des documents administratifs et le développement de l'e-guichet

Les actions de sensibilisation du public, des entreprises et du personnel sont réellement nécessaire.

Dans les permis d'urbanisme, nous incluons déjà des conditions relatives à l'éclairage nocturne ou panneaux publicitaires éclairés, ainsi que l'obligation d'installer des citernes d'eau de pluie dans les nouvelles habitations, les règles urbanistiques de la PEB, obligeant toute nouvelle construction à posséder un niveau énergétique performant. Mais nous souhaitons aller encore plus loin.

Plus symboliquement, notre Commune a pris part à la Nuit de l'Obscurité le 12 octobre dernier, poursuivant l'objectif de toujours sensibiliser davantage la population.

Cette transition devra également laisser une place importante à la mobilité douce. C'est pourquoi notre PST inclus des actions qui permettront d'inciter et faciliter les déplacements doux tant le « tout à la voiture » doit être définitivement oublié. Au vu de la configuration de notre territoire, il ne s'agit pas là de l'objectif le plus simple à mettre en oeuvre néanmoins il n'en demeure pas moins une des priorités.

C'est ainsi que notre Plan communal de mobilité intègre un plan cyclo­piétons. Une réflexion quant à l'amélioration des liaisons cyclo-piétonnes entre les 2 centres urbains est entamée ainsi que l'accès à un transport scolaire alternatif.

  • Récemment, nous avons fait l'acquisition de vélos électriques (vélos de service), nous en avons également mis à disposition du Syndicat d'initiative, à destination des citoyens, pour compléter l'offre entre Jemeppe s/S et Floreffe.
  • Nous poursuivons les échanges et la mobilisation avec les TEC de manière constructive afin de renforcer les lignes ou les liaisons vers des quartiers moins desservis.

Notre action se traduit également à travers notre adhésion au programme de transition énergétique du Gouvernement Wallon « Reno Watt » ou plus largement à la convention des maires qui regroupe les autorités locales et régionales désireuses de réduire leurs consommations d'énergies et leurs émissions de CO2. Cela se traduit par un Plan d'action en faveur de l'énergie durable et du climat (PAED), ainsi que le développement d'une Politique Locale Energie Climat (POLLEC) qui a l'ambition de diminuer de 40% les émissions de CO2 pour 2030.

Nous pouvons encore cibler les actions suivantes :

  • Les travaux économiseurs d'énergie dans les bâtiments publics tels que des projets incluant des expertises techniques, des incitants financiers et des obligations de performances énergétiques qui ont pour objectif de rénover progressivement l'ensemble des bâtiments communaux ainsi que leurs suivis de consommation.
  • Le remplacement de l'ensemble des châssis de l'hôtel de ville, l'installation de portes avec fermeture automatique, le remplacement des chaudières dans nos bâtiments publics
  • Le renforcement de la qualité de l'éclairage public. Parmi les autres chantiers, soulignons le renforcement de la qualité de l'éclairage public tout en le rendant moins énergivore (entre autres le remplacement des luminaires publics par du Led avec réduction conséquente de la consommation, au bénéfice de l'environnement et des finances locales)
  • Le renforcement des conseils aux citoyens par l'intermédiaire du conseiller en énergie, des permanences à finalité pédagogique afin d'accompagner le citoyen dans ses démarches administratives, techniques et économiques, facilitant l'accès aux primes énergétiques et visant une gestion en « bon père de famille » des logements d'un point de vue énergétique
  • La rénovation de la piscine notamment pour en réduire l'empreinte énergétique
  • La poursuite de la « Journée de l'énergie »
  • Les audits gratuits réalisés auprès des commerçants pour améliorer l'aspect technique et économique de leur éclairage ou de leur chauffage
  • Le projet pédagogique « Génération zéro watt » dont le but est de sensibiliser les jeunes en primaire contre la surconsommation électrique via des travaux d'optimisation électrique, faits par ces jeunes au sein de leur école
  • Le passage aux poubelles à puces visant à responsabiliser chacun individuellement

Il est clair que la mise en place de ces actions et mesures nécessite une évolution de certaines mentalités mais c'est en agissant de concert que les enjeux climatiques pourront se relever.

Nous analyserons vos propositions avec attention dès que nous serons en leur possession ... En effet, le cahier auquel vous faites référence n'était pas joint à votre interpellation.

Soyez convaincus qu'à nos yeux, vos réflexions méritent notre attention et que nous ne manquerons pas d'échanger avec vous quant aux réalités auxquelles nous sommes par ailleurs confrontés.

Vous constaterez notre mobilisation et notre réaction rapide à votre courrier à partir du moment où nous avons été en sa possession.

Restant à votre entière disposition, nous vous prions de croire, Mademoiselle la représentante du mouvement Youth for climate Val de Sambre,

Bien chère Mademoiselle Muls, en notre plus parfaite considération.

Signé:

Xavier Gobbo, Directeur général

Jean-Charles Luperto, Député-Bourgmestre