Ce mardi 5 octobre en soirée, se tenait la première réunion du Comité d’accompagnement du Parc des générations. En effet, en 2023, la Commune de Sambreville devrait inaugurer le Parc des générations sur le site de l’ancien Parc Ores, à Auvelais. Ce projet, cofinancé par la Wallonie et l’Europe, permettra aux Sambrevillois de disposer d’un véritable poumon vert et d’un lieu de rencontres intergénérationnelles.
Le Député-Bourgmestre de Sambreville, Jean-Charles Luperto précise: " La crise sanitaire que nous traversons aura d’ailleurs confirmé la nécessité d’offrir un jardin, un lieu de détente, à chacun. Nous sommes convaincus que les 3 millions d’euros de subsides européens que nous sommes allés chercher pour la réalisation de ce projet permettront l’éclosion d’un lieu de qualité pour tous. Sans cette aide européenne, il ne nous serait pas permis d’envisager un projet d’une telle envergure sur fonds propres. Il est donc essentiel de respecter nos engagements et de terminer le chantier pour fin 2023". Malgré les contraintes budgétaires et liées aux délais de réalisation, l’Administration communale souhaite que le processus de suivi des aménagements du Parc soit le plus participatif possible et tienne compte de l’avis des citoyens et des institutions qui sont proches du Parc.

C’est pourquoi, Be Planet, Fondation d’utilité publique, active dans le soutien et l’accompagnement des initiatives citoyennes locales, a été mandatée par l’administration communale afin de rendre toujours plus objectif et transparent le processus de sélection des membres et des citoyens participant au Comité d'accompagnement du projet. Sur base d’un appel à candidatures dans le quartier du Voisin et sur proposition de Be Planet, cinq citoyens, tous riverains du Parc ont donc été sélectionnés, de manière transparente, par un jury, avec pour objectif que sa composition reflète une certaine diversité de points de vue liés au genre, à l'âge, à la catégorie socio-économique et à la répartition géographique du quartier. 

Le Comité d’accompagnement est également constitué, de manière équilibrée, de membres de l’Administration communale, d’un représentant d’IGRETEC et de représentants des institutions qui sont présentes dans le quartier et dont le public deviendra un jour utilisateur du Parc, à savoir : le Collège Saint-André ainsi que les Maisons de repos et de soins : "Le Chalet" et "Le Gai Logis". Durant la réunion, Be Planet a pu exposer la méthodologie de travail et les représentants de la Commune ont pu répondre aux questions et aux demandes d’informations des différents participants. Une convention a été signée entre Be Planet, les citoyens et la Commune.

Les réunions suivantes aborderont les questions liées à la sécurité, la mobilité, la propreté et les usages du site et devront ensuite amener les citoyens à présenter des recommandations aux autorités communales et à suivre l’état d’avancement du chantier.