Afin de soutenir la mobilité douce et de favoriser les déplacements à deux roues, le Gouvernement wallon octroie des aides financières aux particuliers et aux entreprises pour l'achat et l'utilisation d'un vélo dans les déplacements domicile-travail ou les déplacements liés à la recherche d’emploi: https://www.wallonie.be/fr/actualites/primes-lachat-dunvelo-ou-dun-kit-electrique-pour-les-trajets-domicile-travail 
A l’issue du Conseil communal d’avril, les Autorités communales sambrevilloises ont décidé de doubler cette prime en octroyant à toute personne physique majeure domiciliée sur le territoire sambrevillois, aux membres du personnel de la commune, y compris le personnel enseignant et le personnel du CPAS, une aide financière équivalente à l’aide régionale. Le Député-Bourgmestre, Jean-Charles Luperto, précise : "Conscient des nombreux défis écologiques et de mobilité, le Collège communal de Sambreville entend s’impliquer et favoriser les déplacements des modes actifs ! Cette prime à l’achat d’un vélo fournira ainsi un coup de pouce à celles et ceux dont les mentalités évoluent et qui souhaitent franchir le pas d’utiliser un mode de transport doux au quotidien." 
Pour rappel, Sambreville est également une des seules villes wallonnes à disposer de vélos électriques de service pour les déplacements dans le cadre du travail. Pour obtenir cette aide financière communale, il vous suffit de transmettre vos demandes au secrétariat communal de la ville en y annexant le formulaire complété. Toutefois, le montant cumulé des aides (régionale et communale) ne pourra pas dépasser le montant de l'achat. En cas de dépassement, seule la différence entre le montant de l'achat et l’aide financière régionale sera versée au bénéficiaire. 
Ce formulaire est disponible sur le site Internet dans la rubrique « actualités » sur la page d’accueil ou dans la liste des formulaires à télécharger : 
https://www.sambreville.be/ma-commune/bon-a-savoir/prime-pour-lachat-dun-velo-oudun-velo-electrique 
Cette intervention financière communale n’est possible que dans les limites des crédits budgétaires disponibles.