Le coronavirus a eu un effet sur le nombre de camps scouts organisés : alors que quelque 1740 camps étaient organisés à l’été 2019 au sein de la Fédération des Scouts, ils ne sont « que » 1620 cet été. Mais de nombreuses sections ont tenu à ne pas laisser leurs membres sans scoutisme durant l’été. Leurs staffs ont donc fait fonctionner leur créativité pour proposer des activités scoutes qui s’apparentent parfois à de véritables camps, juste sans le logement, dans le respect du protocole des autorités pour l’accueil temps libre.

Dans l’unité d’Éghezée, toutes les branches proposent des activités à leurs membres, enfants et ados. Les baladins (6-8 ans) se réunissent pour 4 journées de réunions spéciales réparties sur l’été (les prochaines sont les 2 et 9 aout). 

Les éclaireurs (12-16 ans) ont vécu un camp raccourci à Vielsalm du 18 au 25 juillet, et se reverront pour deux journées supplémentaires à Éghezée (1er et 8 aout) « afin que les scouts qui n’auront pas pu participer au camp aient une occasion de retrouver leur groupe de vie, notamment pour vivre le moment particulier des Promesses », précise Christophe Linsmeau, animateur d’unité. 

Enfin, les louveteaux (8-12 ans) ont eu droit à un véritable camp non résidentiel : ils se sont réunis chaque jour du 20 au 26 juillet sur leur terrain d’Éghezée et ont vécu des activités aussi variées que durant un véritable camp.