Namur

L’installation des 70 poteaux et des 25 totems dans la corbeille a déjà suscité des critiques de certains Namurois.

L'échevine de la mobilité Stéphanie Scailquin et l'échevine du tourisme Anne Barzin ont présenté la nouvelle signalisation touristique et piétonne mise en place à Namur. De nouveaux panneaux colorés redirigent dès à présent les piétons à l’intérieur et entre les quartiers.

Leur placement étant en cours depuis le début du mois, les Namurois vigilants n'ont pas manqué d'épingler les couacs du démarrage.

Le Delta. Certains ricanent car c’est l’ancien nom “Maison de la Culture” qui est indiqué alors que la province a communiqué son nouveau nom, “Delta”, il y a plusieurs mois. Explication : lors de la commande il y a à peu près un an, le nouveau nom de la MCN n’était pas encore connu. Cela va être modifié, selon les échevines concernées. D'autres vont arriver comme le NID.

Les fautes. Certains quartiers ou endroits sont mal orthographiés. Place l'Illon au lieu de L'Ilon par exemple. Comme lorsqu’une entreprise fait imprimer les cartes de visite de son personnel, certaines comportent des coquilles. “Les lattes en question seront changées dans les semaines qui viennent”, assure l’échevine de la mobilité Stéphanie Scailquin.

L’encombrement. Certains Namurois se plaignent que ces poteaux encombrent les trottoirs pas toujours pratiques. “Ca a été compliqué, mais on a tenu compte de l’espace qui doit être laissé pour les piétons y compris les personnes à mobilité réduite – minimum 1,5 mètre, des arrêts de bus…” précise l’échevine du tourisme Anne Barzin pour qui tout a été fait au mieux.

Les mauvaises indications. Certaines flèches sont mal orientées et risquent d'induire le visiteur en erreur. Un tour des poteaux va être fait et les ajustement seront réalisés rapidement. Pas besoin d'enlever des poteaux. Il suffit de faire tourner les languettes d'un quart ou d'un demi tour et ce sera réglé, assurent les échevines.