Namur Deux agréments de plus pour l’entreprise Tilman.

Depuis sa création, l’entreprise Tilman cultive sa singularité. Au point de se profiler aujourd’hui comme l’un des grands spécialistes européens de produits médicaux uniquement confectionnés à base de plantes. Actuellement, le laboratoire Tilman emploie 172 équivalents temps plein dont 15 dédiés à la recherche et au développement. Son chiffre d’affaires, en 2018, était de 35,7 millions d’euros avec un objectif annuel de croissance de l’ordre de 15 %. Bref, tout roule pour la PME implantée dans le zoning de Baillonville (Somme-Leuze). Et ce n’est pas fini.

Ce vendredi , l’entreprise organisait une visite de ses installations pour présenter deux produits qui ont de beaux jours devant eux. L’un pour soulager l’arthrose et qui vient de recevoir une autorisation de la cellule en charge des compléments alimentaires au ministère de la Santé, l’autre pour réduire les nausées des femmes enceintes.

"Il y a 315 millions de personnes souffrant d’arthrose dans le monde ", explique le patron, Jean-Noël Tilman. " En Belgique, en 2008, 13,1 % de la population déclarait avoir souffert d’arthrose au cours des douze derniers mois. Chez les plus de 65 ans, c’est une personne sur trois qui est touchée. Normal, puisque l’âge est un facteur important. Le nombre de Belges atteints d’arthrose devrait même s’accroître dans les années à venir, avec le vieillissement de la population, toujours plus important. "

D’où l’idée de mettre au point un complément alimentaire. " C’est à base d’extraits bio-optimisés de curcuma et de boswellia serrata, un arbre originaire de l’Inde. On connaissait déjà l’intérêt du curcuma comme anti-inflammatoire. "

Concernant les nausées des femmes enceintes, c’est une autre histoire. L’Antimetil est déjà commercialisé par Tilman. Alors quelle est la nouveauté ? C’est que, à partir de ce 20 février 2019, plus aucune préparation à base d’extraits de gingembre ne sera autorisée pour les femmes enceintes… sauf une : Antimetil, précisément. " Nous avons reçu une autorisation sur base de deux éléments" , explique-t-on chez Tilman. " Une étude clinique réalisée chez 51 patientes enceintes, d’une part, et, d’autre part, des données de nutrivigilance : depuis 2010, 5,9 millions de comprimés d’Antimetil ont été administrés à des femmes enceintes à travers le monde, sans aucun effet néfaste. "

L.S.