Le tribunal correctionnel de Namur a prononcé lundi une peine de 18 mois de prison à l'encontre d'un prévenu pour coups et blessure volontaires. Une peine de travail de 150 heures a été infligée à un autre prévenu, le dernier obtient la suspension du prononcé de la condamnation.

Les faits se sont déroulés à Sombreffe le 19 janvier 2018. Suite à un différend familial, le principal prévenu a donné un coup de couteau au visage de son opposant, son cousin, entraînant une incapacité de travail de 7 jours. La victime et son père étaient pour leur part accusés de violation de domicile et de menaces sur le principal prévenu, ils ont en effet pénétré dans l’habitation de celui-ci en forçant une fenêtre avec un pied de biche. Pierre (prénom d'emprunt) explique : "Une jeune fille est venue me dire que mon fils avait pris un coup de couteau dans la pommette, pour une histoire d'ordinateur à rendre à quelqu'un. Mon sang n'a fait qu'un tour et je suis descendu dans la maison située au bas de la rue. Je suis bien entré avec un pied de biche. Une dizaine de personnes étaient cachées dans le grenier à l'arrivée de la police. Si cela avait été une histoire de coups de poing, je ne m'en serais pas mêlé mais ici on parlait d'un coup de couteau. "