Namur

Un bâtiment de 2.000 mètres carrés dans lequel plusieurs Sonaca 200 se trouvent à différents stades d’assemblage

Sonaca Aircraft inaugure son hall d'assemblage et envisage de produire 80 avions par an. L’entreprise a présenté à la presse ses nouvelles installations, située sur l’aérodrome de Temploux-Namur, un bâtiment de 2.000 mètres carrés dans lequel plusieurs Sonaca 200 se trouvent à différents stades d’assemblage à l’issue de trois ans de tests de l’appareil.

Avec 60 exemplaires en commande et la perspective d’une production à terme de 80 appareils par an, le petit biplace d’écolage et de loisirs Sonaca 200 – le premier appareil de construction purement belge depuis une soixantaine d’années – a de beaux jours devant lui, ont assuré vendredi les dirigeants de Sonaca Aircraft, la filiale du groupe aéronautique public.


L’avion, construit principalement en aluminium, se décline en deux versions, le Sonaca 200 Trainer et son modèle Pro, équipé d’un "glass cockpit" présentant les informations de vol sur écran – et non plus sur des instruments classiques. Les deux versions ont obtenu leur certification de l’Agence européenne de Sécurité aérienne (EASA), respectivement en juin 2018 et en juillet dernier, et les livraisons ont débuté.

"Dix avions ont été livrés et nous avons déjà vingt clients différents dont l’école de pilotage turque AYJET, basée à Istanbul, qui a commandé six appareils", a indiqué ce vendredi le CEO de Sonaca Aircraft, Harold van der Straeten. L’ambition de l’entreprise est d’augmenter la cadence d’ici trois ans pour produire 60 avions par an, avec la possibilité de monter à 80. Le tout à Temploux