Namur

Une expédition punitive serait prévue pour venger un couple de Spy qui aurait été agressé par des personnes entrées clandestinement en Belgique

Une manifestation est prévue ce dimanche sur le parking d'une grande surface de Spy (Jemeppe-sur-Sambre) pour protester contre la présence de migrants aux abords de l'aire autoroutière de Spy et dans le village tout proche. Selon les organisateurs de celle-ci, la colère gronde suite à l'agression ce mercredi en soirée d'un couple dans le village par des migrants. Des faits qui, selon nos sources, n'ont fait l'objet d'aucun dépôt de plainte au moment d'écrire ces lignes auprès des services de police locaux.

Ceux qui appellent à la manifestation, pas encore clairement identifiés, disent que les autorités n'en n'ont que faire de ces problèmes "puisque elles-mêmes s'accoquinent avec un gouvernement pro-migrants."

Un groupe Facebook a été créé pour appeler à la manifestation et répertorier tous les soi-disant faits reprochés à ces personnes entrées clandestinement en Belgique.

Selon nos informations, la tension est palpable du côté des autorités communales et de la zone de police. Apparemment, cette manifestation va attirer différents groupuscules d'extrême-droite qui ne rateront pas une si belle occasion de se mettre en évidence et de rappeler leurs slogans haineux. On en veut pour preuve qu'on trouve dans les premiers inscrits sur le groupe Facebook des figures bien connues de groupes qui ne sont pas réputés pour leur douceur ou leur sens du dialogue. Des rumeurs persistantes laissent aussi penser que certains pourraient profiter de cette manifestation pour organiser une expédition punitive afin de venger les habitants de Spy agressés cette semaine.

On annonce sous peu une communication de la bourgmestre de Jemeppe-sur-Sambre Stéphanie Thoron (JEM) qui devrait, toujours selon nos sources, annoncer l'interdiction de cette manifestation. Il nous revient également que les autorités de la police locale de cette même commune ont prévenu la cellule adéquate de la police fédérale et comptent faire appel à celle-ci ainsi qu'aux zones voisines pour empêcher le déroulement de celle-ci ou, à tout le moins, d'éviter les débordements. Nous ne manquerons pas de mettre cette page à jour dès réception de nouveaux éléments.


Communiqué de la bourgmestre Stéphanie Thoron et du chez de corps FF de la zone de police.

Hier soir, une altercation a eu lieu à Spy entre 3 migrants et des citoyens jemeppois. Nous déplorons la situation et sommes en pensée avec la famille concernée.

Nous ne pouvons tolérer que des actes de violence soient commis dans notre commune.

Quel que soit le statut des personnes qui les ont perpétrés (que ces personnes soient en situation irrégulière sur le territoire ou pas) le délit est punissable. La Police locale est, d'ailleurs, intervenue rapidement sur les lieux et les auteurs de ces actes ont été immédiatement arrêtés.

De nombreux citoyens manifestent leur sentiment d'insécurité vis-à-vis de cette situation sur les réseaux sociaux, nous tenons à rassurer ces personnes en précisant 3 éléments importants:

1.  Les faits qui se sont produits hier sont des faits isolés : Les migrants sont présents sur le territoire de Spy depuis plus de 2 ans déjà et, comme dans tout groupe ou, rassemblement de personnes, la grande majorité de ceux-ci se comporte de manière civique et responsable.

Nous appelons donc chacun au calme, au respect, et à ne pas faire de généralisations abusives; Nous appelons également tout un chacun à faire preuve de responsabilité et de ne pas céder aux messages haineux et racistes véhiculés sur les réseaux sociaux. Nous condamnons tout appel à la haine et au racisme ou tout acte de violence : pour rappel, ils sont également des délits punissables par la loi.

2. Suite au sentiment d'insécurité grandissant chez certains citoyens jemeppois, nous avons convenus, avec nos services de police locale, d'accentuer la présence policière dans le quartier.

3. Conscients que la situation inquiète, et comme cela avait été prévu, nous allons organiser une réunion d'information citoyenne à Spy après les congés. L'objectif de celle-ci sera d'informer les citoyens sur les questions liées à la présence des migrants de transit sur notre territoire et cela en collaboration avec des services professionnels et la police.

Enfin, voilà 2 ans que Spy est un lieu de transit pour les migrants. Nous sommes toutes et tous, à notre niveau, impuissants et démunis quant à leur présence temporaire sur le territoire communal qui est une conséquence pratique d'un problème de dimension internationale.

Ces personnes vivent dans des conditions d'une extrême précarité et souhaitent rejoindre l'Angleterre. De nombreux citoyens sont sensibles à la précarité dans laquelle ces personnes (sur)vivent et prennent leur temps et leur courage en vue d'apporter de l'aide humanitaire. Nous demandons le respect mutuel de chacune et chacun.

Enfin, en tant que Bourgmestre, sachez que ma porte reste ouverte et je reste à l'écoute des citoyens qui le désirent. Cette situation n'est facile à gérer pour personne, nous appelons donc tout un chacun à faire preuve de calme et de civisme.