Pierre est accusé d’avoir braqué une station-service namuroise avec plusieurs amis le 10 novembre 2018. Un peu plus de 1000 euros ont été dérobé lors de ce vol avec violence lors duquel le tenancier a été menacé avec une arme.

Malgré l’évidence, Pierre nie. "On a retrouvé mes empreintes dans la voiture, mais je monte souvent dans des voitures avec des amis. On dit que cette voiture avait été volée ? Je ne le savais pas.". Les images de vidéosurveillance montrent que l’auteur a la même corpulence que Pierre, qui comparaît détenu. L’auteur boite et… Pierre s’est rendu à l’hôpital pour faire examiner son genou quelques jours après le braquage.

Le tenancier est depuis lors traumatisé : il est devenu alcoolique et a perdu son job. Une expertise psychologique a été demandée afin d’évaluer si la victime souffre d’une incapacité de travail de plus de 4 mois, ce qui aura son importance au moment de prononcer la peine. Suite le 15 octobre.