Elle comprendra 305 cellules individuelles et 7 cellules PMR

En novembre 2016, le gouvernement finalisait son Master plan 3 prisons dans lequel on retrouvait la construction d’une nouvelle prison de 312 places sur l’ancien site du dépôt de munitions de l’Otan à Sugny. On en sait un peu plus sur l’avancement de ce dossier.

La prison comprendra 305 cellules individuelles et 7 cellules PMR. Il y aura 3 régimes de sécurité : 27 places en détention semi-ouverte, 243 en moyenne sécurité et 42 en détention haute sécurité. La construction dont le coût est estimé entre 80 et 100 millions d’euros et l’entretien à 2,5 à 3 millions d’euros par an seront financés par un partenariat public-privé DBFM (Design Build Finance and Maintain). Après 25 ans, la prison deviendra propriété de l’État.

Les retombées directes sont importantes pour la région car on prévoit la création de 270 emplois sur le site de la prison, le SPF Justice communiquera à l’administration communale de Vresse la liste des profils recherchés. Des fournisseurs, des commerces environnants et d’autres besoins amèneront des retombées indirectes. Les Tec s’engagent à prolonger certaines lignes.

Il reste le stockage de munitions sur le site qui, à plus de 400 m dans des bunkers, ne représente un risque direct mais dont l’enlèvement est prévu. Il s’agit de 1.000m³ de saisies judiciaires et 2.000m³ de feux d’artifices de la société Alpeco Fireworks en faillite. Pour la partie de saisies judiciaires le SPF Économie prévoit un budget de 500.000€ cette année et la même somme si nécessaire en 2019. Pour la partie Alpeco, la commune intervient pour 400.000€ (la garantie bancaire) et la Région pour 600.000€ du Fonds pour la protection de l’environnement.

Le marché est lancé et en fonction de l’ouverture des offres on devrait savoir si ce budget est suffisant. Le coût des raccordements à l’eau, électricité, fibre optique est estimé à 920.000€.

Le planning prévoit la publication du marché DBFM début 2019, la remise des offres des consortium courant 2019 et la désignation du constructeur fin 2019. Le permis est prévu mi-2020, le début des travaux fin 2020 et l’ouverture pour le début 2023.