Dès qu’un rayon de soleil pointe le bout de son nez, ils sont des milliers à se diriger vers les Lacs de l’Eau d’Heure, le plus important site touristique de Wallonie. Presque tous passent par cette route qui longe l’ancienne ville de Walcourt mais sans s’y arrêter. Pourtant, de loin déjà, la majestueuse basilique, avec son clocher bulbeux tente d’attirer leur regard. Sans succès. On répète sans cesse que Walcourt vaut le détour mais les touristes n’en n’ont que faire, malheureusement trop pressés pour remarquer qu’ils passent à côté d’une si jolie perle touristique.

Pourtant, en cette période de crise sanitaire compliquée, pourquoi courir le danger de la promiscuité sur les berges des lacs alors qu’il serait nettement plus sain et vivifiant de se promener dans les venelles de ce bourg ? Walcourt est en effet une petite ville fortifiée plantée sur un éperon rocheux au confluent de l’Eau d’Heure et de l’Eau d’Yves dont on parle depuis le 10e siècle. Des promenades fléchées vous feront notamment découvrir les anciens remparts de la ville, le parc communal et l’ancien Hôpital Saint Nicolas devenue lieu de culture ou encore la ruelle Frère Hugo avec sa tour de guet encastrée dans des murs de fortifications. Pour les plus vaillants, la promenade du Grand Tour permet de découvrir une bonne quarantaine de chapelles, potales, calvaires et autres sanctuaires le long d’un parcours offrant des points de vue inédits sur la ville médiévale. Chaque année, lors de la Trinité (le week-end suivant la Pentecôte), il est arpenté par des centaines de soldats munis de différents costumes, les marcheurs de l’Entre-Sambre et Meuse, qui défilent ici en l’honneur de Notre Dame.

Parlons un peu de cette dernière. Elle est abritée dans la basilique qui porte son nom ou aussi celui de saint Materne. L’édifice, considéré comme un élément du patrimoine majeur de Wallonie, repose sur des fondations romanes datant du 12e siècle tandis que le reste de la construction, de style gothique, date du 13e siècle. La Vierge est représentée assise, sculptée dans le bois et recouverte d’argent et à qui la croyance populaire attribue de nombreux miracles. De nombreux ex-voto à gauche du jubé témoignent de cette reconnaissance.

Ce jubé est une merveille à lui tout seul. Il a été fabriqué en pierres blanches d’Avesnes et est supporté par des colonnes de granit. Il aurait été offert par Charles Quint lui-même lors d’une visite à la ville en 1531.

Derrière le jubé, quarante stalles sculptées dans du chêne au XVIème siècle forment le chœur de la basilique. Les sculptures représentent des scènes religieuses, des péchés ou des sujets en vogue au Moyen Âge.

Enfin, la basilique enferme un trésor exceptionnel, attribué à Hugo d’Oignies, un orfèvre du 12e siècle originaire de Walcourt. il comprend différents objets liturgiques, très précieux, dont deux pièces d’orfèvrerie mosane, des reliquaires du 13e siècle dont on dit que l’un d’eux contiendrait un fragment de la Croix du Christ.

Alors, n’oubliez pas : en route vers les Lacs de l’Eau d’Heure ou au retour, Walcourt vaut le détour !

Infos : Office du Tourisme Espace Hôpital Saint Nicolas, rue de la Montagne, 3 à Walcourt

Contact : tourisme@walcourt.be ou 0478/ 79 34 07

LEF