Toitures arrachées, arbres sur la chaussée, les pompiers sont sur la brèche

"Le vent souffle de plus en plus fort et la pluie commence à tomber, ce qui donne du fil à retordre à nos équipes, les délais d'intervention augmentent, il n'y a pas d'accalmie et nous relevons même plutôt un pic" déclarait le commandant Pierre Bocca, de la zone de secours NAGE, sur le coup de 20 h. Notre interlocuteur évoque des câbles, arbres et branches tombés sur la chaussée, des toitures ou morceaux de toitures envolés. "Nous avons prévu le coup. Le personnel de pompiers volontaire s'est rendu fort disponible et nous avons rappelé 6 pompiers professionnels. 270 interventions ont été réalisées depuis le début de la journée, partout sur le territoire de la zone. Aucun problème grave n'est à déplorer à ce stade."

En région namuroise, un arbre est notamment tombé sur le chemin de halage de la Sambre. Heureusement, personne ne se trouvait sur son chemin lors de sa chute. L'arbre s'est effondré à proximité du centre sportif Tabora. Initialement situé sur le trottoir de l'avenue de Tabora, il a été entièrement déraciné par la force du vent pour terminer sa course plusieurs mètres plus bas, sur le halage et en partie dans la Sambre. La direction des voies navigables de Namur était sur place vers 17h00 pour faire le point de la situation. Comme la circulation fluviale est en partie impossible et que les bateaux ne peuvent plus se croiser, les bateliers sont prévenus aux écluses afin qu'ils prennent toutes les précautions. Une équipe devrait par ailleurs intervenir lundi afin d'évacuer l'arbre.

Une chute d'arbre a été signalée sur la chaussée rue Saint-Antoine à Temploux, mais aussi à Bouge et sur une habitation à Flawinne.

A Andenne, par mesure de sécurité, une portion de la rue des Marais à Seilles est fermée à la circulation des automobilistes depuis l'îlot à son entrée côté rond-point des ours (rue de la Station) jusqu'à l'AIEG (numéro 11). Une déviation est prévue via la rue de Reppe (quartier du Nouveau Monde) à Seilles. La rue Loysse et le passage à niveau de Sclaigneaux sont aussi fermés à la circulation. Une déviation est mise en place vers la rue du Boltry et le centre de Seilles.

La situation est également sous contrôle du côté de la zone Dinaphi (Dinant-Philippeville) mais les pompiers des différentes casernes ne chôment pas depuis 10h00 ce matin. Une soixantaine d'interventions avaient déjà été réalisées vers 17 h. Le chiffre est monté à 150 à 19h30. Les conditions climatiques ont évolué et ont provoqué pas mal de dégâts. Mais toujours du même type. La zone de Philippeville a été pas mal touchée par la tempête. "Si des dégâts sont constatés un peu partout, c'est tout de même cette région qui est la plus touchée. On parle d'arbres tombés ou des parties de toitures envolées », explique Marc Léonard, directeur opérationnel à la zone Dinaphi. 

© DR

Les régions dinantaises et cinaciennes sont aussi touchées avec des arbres sur la route entre Yvoir et Houx, entre Chapois et Haversin (Ciney), à Anthée (Onhaye), à Sorinnes et Bouvignes (Dinant) ou encore à Celles (Houyet). Les pompiers ont aussi dû intervenir sur une toiture de l'avenue du roi Albert à Ciney. Des coupures de courant étaient par ailleurs signalées rue docteur Jadot à Hamois en début d'après-midi, tout comme à Walcourt comme le signale Orès. A Anhée, un poteau électrique est tombé au niveau de la route de Rouillon (N932) pour se rendre vers Denée. La voirie est fermée à la circulation le temps de l'intervention. « On a des missions mais il n'y a rien de dramatique à signaler. Ca pourrait se gâter en soirée », poursuit Marc Léonard. Au total, ce sont environ 100 pompiers qui sont mobilisés sur l'ensemble de la zone. "A la caserne de Beauraing, on est 10 et ça doit être à peu près comme ça dans toutes les autres casernes."

© DR

© DR