Le président du PTB Namur-Luxembourg, conseiller communal à Namur depuis décembre et chef du groupe PTB au conseil, vient d’être élu au parlement fédéral. Ce qui implique un sérieux changement de vie pour ce Saint-Servaitois né en Flandre papa de 3 enfants et grand-père d’une petite fille. Il prendra le train, en 2e classe, pour les plénières du jeudi et le travail en commission.

"J’y allais déjà régulièrement pour mes responsabilités a PTB. Ici, je ne sais pas à quel rythme je devrai aller à Bruxelles. On verra comment on se répartit les matières avec le reste du groupe. C’est une institution dont je ne connais pas bien le fonctionnement. Heureusement, on avait 2 députés PTB, Raoul Hedebouw et Marco Van Hees, qui vont pouvoir nous mettre au parfum. D’autant qu’il y a 4 ouvriers dans nos élus et que le Parlement n’est pas forcément très accessible pour tous", dit celui qui ne sait pas s’il va garder toutes ses casquettes.

"Il me plairait de continuer le conseil communal de Namur, mais la présidence de deux provinces est un lourd investissement. Il faudra peut-être choisir. On doit voir ça avec le parti dans les prochaines semaines", avoue ce biologiste de formation dont l’intérêt va plutôt vers l’environnement.