Vu les dégâts, il n'y a pas de doute que la tornade sera reconnue comme calamité naturelle publique, ce qui permettra aux habitants concernés d'être indemnisés par le fonds régional, a souligné Elio Di Rupo.

Tout sera fait pour que cette reconnaissance aille vite - avec un rapport de l'IRM attendu dans les jours à venir - et pour que les procédures de demandes d'indemnisations soient les plus simples possibles. A cette fin, du personnel de l'administration régionale sera envoyé à Beauraing pour aider les habitants dans leurs démarches, a ajouté le ministre-président wallon.

Parallèlement, dans l'attente de l'intervention des assurances et du Fonds des Calamités, la commune se verra proposer, par l'exécutif régional, une avance de trésorerie pouvant être convertie en crédit d'aide extraordinaire à long terme avec intervention régionale, dont seront déduites les interventions des assurances et du fonds, pour procéder aux travaux de reconstruction des biens communaux impactés par la tornade, dont le hall sportif qui a été complètement détruit.

Le gouvernement wallon proposera en outre à la localité, via le ministre wallon des Pouvoirs locaux Christophe Collignon, une avance de trésorerie sans intérêt lui permettant d'octroyer des avances sur indemnisations d'une durée maximale de 2 ans aux citoyens dont les habitations ont été abîmées par la tornade, sur base des justificatifs rentrés aux services communaux.

"Le gouvernement apporte ainsi son total soutien aux autorités communales et à la population", a souligné le ministre Collignon. "Nous allons activer rapidement les procédures pour permettre aux sinistrés d'être indemnisés et de lancer les travaux de réparation de leurs biens", a-t-il lui aussi assuré.