Le tribunal correctionnel de Namur a prononcé jeudi des peines allant jusqu'à 14 ans de prison à l'encontre de 3 prévenus accusés de faits de torture et de séquestration.

Corentin W. est condamné à 14 ans de prison, Gaël D. à 10 ans et le dernier à 5 ans de prison assortis d'un sursis de 5 ans. Le parquet a demandé et obtenu l'arrestation immédiate de Gaël D, celui-ci ayant brisé hier son bracelet électronique et étant actuellement en fuite, "par peur du jugement".

La prévention de viol sur la victime a été requalifiée en tentative de viol.Une enquête relative a la faisabilité d'une peine de travail et une enquête sociale est ordonnée pour les deux derniers prévenus.

Torture, viol, traitements inhumains et dégradants, coups et blessures, menaces,…Ce sont quelques-unes des préventions dont devaient répondre les 5 jeunes hommes qui s’en sont pris à Dorian Jacobs la nuit du 24 au 25 juin 2019 dans son appartement de Fosses-la-Ville.

Ce soir-là, ils avaient consommé de l’alcool et pris de l’ecstasy. Quand l’ex de Dorian leur a confié qu’il l’avait violée et frappée, leur sang n’a fait qu’un tour et ils se sont pris pour des justiciers. Durant 5 heures, les atrocités vont se succéder : Dorian est piqué avec une fourchette, avec un tournevis qu’on lui place aussi sur l’œil, on lui brûle les mains avec un briquet, on lui brise une assiette sur la tête, on le force à manger des mégots encore chauds.

Le 14 janvier, le substitut Samain réclamait des peines de 16 ans, 13 ans et 10 ans de prison à l’encontre des prévenus qui ont été les plus actifs ce soir-là, et d’un an à l’encontre des deux autres, qui ne sont pas venus en aide à la victime.