Un habitant d’Olloy-sur-Viroin s’est fait attraper lors d’un contrôle de police, en octobre 2016, avec quelques grammes de cannabis, un GSM et 380€ sur lui. “Cela laissait à penser qu’il dealait”, explique le parquet de Namur. Une perquisition a été menée chez lui dans la foulée. Un peu plus de 40g de marijuana ont été retrouvés, ainsi que des pacsons et une balance de précision. L’homme a rapidement avoué qu’il trafiquait depuis quatre mois. 

Le ministère public lui a proposé une médiation pénale afin d’éviter les poursuites judiciaires. Mais ce dernier a refusé car il n’acceptait pas la saisie de son véhicule avec lequel il menait son trafic. “Parce que c’était un leasing”, explique-t-il. Il est dès lors aujourd’hui poursuivi devant le tribunal correctionnel de Dinant. Il risque une peine de travail et surtout la confiscation de 2.000€, bénéfices qu’il aurait engendrés en vendant du cannabis. “J’avais 25.000€ de dettes. Pendant trois ans, j’ai vécu avec 500€ par mois pour pouvoir rembourser tout cela. J’ai récupéré mon permis, j’ai retrouvé un boulot et j’ai à nouveau une voiture. Ne me remettez pas la tête sous l’eau”, demande-t-il simplement. Jugement le 1 er juin.