Namur

Azelhof était accusé d’avoir maquillé des véhicules et de les avoir équipés de fausses plaques

Le tribunal de Namur a acquitté ce vendredi Azelhof K. dans le cadre d'un trafic international de véhicules volés, alors que le parquet demandait la confirmation d’une peine de quatre ans.

Azelhof K., un Bulgare, faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen dans le cadre d'un trafic international de véhicules volés. Arrêté en Espagne, il a été remis à la Belgique et faisait le 11 octobre opposition à une peine de quatre ans de prison.

Le prévenu, que l’on soupçonnait de faire partie d’une bande de malfaiteurs, était concerné par deux vols, celui d'une Ford Kuga, commis en décembre 2015 et celui d'une Toyota Rav 4, perpétré en mai 2017. Dans un cas, ses empreintes auraient été retrouvées sur les plaques et dans l'autre, il aurait commandé les plaques apposées sur le véhicule volé une fois maquillé. Il niait les faits. "Garagiste, c'est mon métier, donc oui, je suis amené à commander et manipuler des plaques, mais je ne suis pas impliqué dans un trafic."

Me Somers avait réclamé l'acquittement de son client au bénéfice du doute. "Il peut en effet avoir touché ces plaques sans être lié à ce trafic, il n'y a donc aucune présomption précise et concordante quant à sa culpabilité."