Le tribunal correctionnel de Namur a condamné vendredi un homme poursuivi pour des faits d'extorsion, de coups et blessures, de vol avec violence et de harcèlement à trois ans de prison avec sursis probatoire. Une de ses amies, poursuivie pour les mêmes faits, a été acquittée.

Le prévenu condamné, né en 1998, s'était introduit, entre le 4 et le 19 novembre 2018 dans le domicile d'une personne vulnérable et y était resté plusieurs jours. Il avait alors invité une amie le temps d'un week-end, en lui faisant croire qu'il s'agissait de son habitation. Il avait forcé le propriétaire des lieux à leur faire à manger et à leur laisser son lit. La victime avait reçu des coups et 160 euros lui avaient été dérobés. Des faits similaires avaient été perpétrés entre le 22 et le 27 janvier 2019. Cette fois, la somme de 88 euros lui avait été extorquée. Le 13 janvier 2020, le prévenu a commis un vol avec violence sur la même victime pour un montant de 250 euros, se faisant passer pour un fonctionnaire public. L'homme devait également répondre de préventions de harcèlement sur cette victime et sur une amie de sa propre mère. La victime des faits d'extorsion a depuis déménagé et a dû être internée à la suite des faits qu'elle a subis, après avoir évoqué la possibilité de mettre fin à ses jours.