L’insécurité dans le centre-ville de Namur et de Jambes, qu’elle soit réelle ou juste ressentie, revient régulièrement sur la table. Raison pour laquelle des opérations de contrôles ont été menées, les samedi 20, mardi 23 et jeudi 25 novembre derniers, par la Zone de Police Namur Capitale à la demande du bourgmestre, Maxime Prévot. 81 policiers ont participé à ces opérations. « Elles avaient pour objectifs d’une part, de participer au renforcement du sentiment de sécurité des citoyens et d’autre part, de lutter contre des phénomènes dérangeants tels que les faits de violence, la vente et la détention de stupéfiants », précise la zone de police de Namur Capitale.

Les lieux souvent pointés du doigt (Square Léopold, Place de la Station, Parc Louise Marie, Omalius, Unamur et Parc Astrid de Jambes) ont fait l’objet d’une attention particulière.

Au cours de ces missions, 103 personnes ont été contrôlées. 14 d’entre elles ont fait l’objet d’une arrestation judiciaire, 16 autres d’une arrestation administrative. 16 procès verbaux ont par ailleurs été dressés pour séjour irrégulier en Belgique, 13 pour détention de stups, 4 pour vente de stup, 1 pour rébellion, 1 pour port d’arme et un dernier pour des faits de roulage.

Enfin, deux sanctions administratives communales ont été dressées pour consommation d’alcool sur la voie publique et cinq autres pour mauvais stationnement.