Namur

Il aurait demandé à un bûcheron de couper des bois pour lui, au préjudice d'une scierie, en échange d'houppiers d'une autre parcelle.

Un ancien agent de la DNF a comparu ce mardi matin devant le tribunal correctionnel de Dinant. Il est suspecté d’avoir voulu voler 60 stère de bois à une scierie et d'avoir voulu escroquer la commune de Philippeville, entre août 2016 et et février 2017. Tout débute par la vente d’un lot, par la Ville, à une scierie. « Dans ce lot, il y avait une grosse partie de résineux, mais aussi une enclave de feuillus. Un bûcheron a été mandaté par la scierie pour exploiter cette parcelle. Lors d’un contrôle effectué par le responsable du triage, un tas suspect de feuillus a été trouvé sur place, façonné en 1m. D’après le bûcheron, l’agent de la DNF lui a dit que l’enclave de feuillus ne faisait pas partie du lot pour la scierie et qu’il pouvait les couper pour lui en échange d’houppiers (NdlR : ensemble des branches situées au sommet du tronc) », commente l’avocat de la Ville de Philippeville. Des houppiers qui faisaient partie d’une autre parcelle, exploitée par le passé par un particulier, mais qui n’avait pas été entièrement exploitée dans les délais. Et qui étaient donc redevenus propriété de la commune de Philippeville.
Interrogé à l’audience, l’ancien agent de la DNF a contesté la prévention. Selon lui, les bois étaient marqués. Le bûcheron, pris la main dans le sac en train de charger du bois dans sa camionnette, l'aurait impliqué. Vu la fonction du prévenu, qui exerce toujours à la Region wallonne mais qui est actuellement en burn out, le parquet de Namur ne s’est pas mouillé dans la peine à requérir et s’en est remis à la « sagesse du tribunal ». Jugement le 18 juin.