Namur La victime, qui souffre de 20 % d’incapacité, réclame une indemnisation de 138.000 €

Les esprits se sont échauffés à Jemeppe-sur-Sambre le 27 septembre 2014. Alors qu’un couple se dispute, une dame intervient. La tension monte entre elle et la jeune femme en pleurs. Son compagnon s’en mêle et lui décoche un violent coup de poing. La victime souffrira d’une double fracture de la mandibule, d’un déboîtement de la mâchoire et perd 8 dents dans l’échauffourée. Au civil, l’avocat de la victime demande une somme provisionnelle de 50.000€ sur une indemnisation évaluée après expertise à 138.000€, la victime souffrant d’une incapacité à 20 %

Devant le tribunal, l’auteur du coup reconnaît évidemment celui-ci. Il affirme avoir été provoqué et griffé au cou par la victime qu’il accuse d’avoir donné une gifle à sa compagne.

Pour le parquet, qui estime qu’il n’y a pas eu de provocation, le coup porté était d’une violence inouïe. 2 ans de prison et 200€ d’amende sont requis.

L’avocat du prévenu explique : "La victime a traversé la rue et est venue au contact, pour se mêler d’une dispute qui ne la concernait absolument pas. Mon client a perdu ses moyens, il n’a jamais été violent par le passé. Je demande donc la plus grande indulgence du tribunal et un sursis le plus large possible. Au civil, je demande à ce que les sommes accordées soient modérées, mon client rencontrant déjà des difficultés financières."

Au pénal , le jugement interviendra le 14 octobre. Au civil, l’affaire a été mise en continuation au 18 novembre.

JVE