On ne parlera pas de saga mais le projet du contournement de Jambes, esquissé pour la première fois il y a dix ans, a déjà une belle petite histoire. L’objectif est de fluidifier la circulation en créant une nouvelle voirie au départ de la rue de Dave, en passant par le CPAS et l’Acinapolis, pour déboucher au rond-point Joséphine Charlotte. 

© GP
Il y a près de trois semaines, malgré un budget validé au plan d’infrastructures 2020-2026, le Ministre wallon Philippe Henry, en charge de la mobilité, annonçait sauvegarder la première partie du projet mais enterrer la seconde. D’après nos confrères de Vers l’Avenir, ce lundi, au Parlement wallon, suite à une interpellation du député Denoît Dispa, il s’est montré moins catégorique. « J’ai demandé à mon administration de déposer une demande de permis dans les plus brefs délais pour que la première partie du projet (entre la rue de Dave et la gare) puisse débuter en veillant à ce qu’il n’empêche pas la suppression des trois passages à niveau (Velaine, Géronsart et Avenue Materne) » expliquait le Ministre. «Ensuite, on procédera à l’analyse de la situation pour juger de la pertinence de la seconde moitié des aménagements. » 

© GP
Affaire à suivre donc tout en sachant que si les pouvoirs régionaux ne suivent pas la Ville, celle-ci pourrait se tourner vers des opérateurs privés pour concrétiser la fin de ce contournement (entre la gare et le rond-point Joséphine Charlotte).