Ces dernières semaines, de nombreux procès verbaux ont été dressés à l'encontre de personnes qui pénétraient dans les deux carrières de Floreffe, à savoir celle des Dolomies et du Flatto. Malgré la vigilance des forces de l'ordre et les mesures de sécurité mises en place telles que des clôtures, des panneaux et des ordonnances de police interdisant l'accès aux lieux, un drame a eu lieu ce lundi dans cette seconde carrière.

Un homme né en 1981 originaire de la région de Mons, présent avec un ami de 21 ans et ses enfants de 5 et 9 ans, a heurté un rocher dans l'eau après avoir sauté d'une hauteur d'environ 30m. « Il n'y a qu'un accès pour entrer dans la carrière du Flato. En arrivant, il a voulu plonger dans l'eau. Son ami a, lui, fait tout le tour pour accéder à la carrière et chercher après lui, en vain. Il a aussi contacté la police », a précisé le parquet de Namur.

Malheureusement, le corps du Montois a été retrouvé sans vie. « Des contrôles policiers ont lieu tous les jours dans les deux carrières. Des amendes de 250€ sont dressées dans un premier temps, 350€ en cas de récidive. Mais il est vraiment compliqué pour les policiers de faire comprendre aux gens la dangerosité des lieux", a terminé le parquet de Namur.