Malgré les nombreux travaux effectués pour rendre l’hôtel de police plus opérationnel, il fallait se rendre à l’évidence que les trois bâtiments, d’un autre temps, n’étaient plus adaptés pour accueillir l’ensemble des services de la zone dans des conditions optimales tant d’un point de vue fonctionnel, sécuritaire mais aussi énergétique. En 2017, le collège de police, composé du président et député-Bourgmestre Jean-Charles Luperto et le Bourgmestre Etienne Bertrand, donna mandat à Igretec pour trouver un terrain. Ce qui fut fait à proximité de la RN 98.

Après les études techniques et la rédaction du cahier des charges, c’est en juin 2020 que l’appel d’offres fut publié. Fin 2020, six firmes avaient répondu à l’appel. Après une analyse fonctionnelle et technique, le collège de police attribua le marché ce 29 avril 2021 à Thomas&Piron pour un montant de 8.257.355 euros HTVA.

Le projet s’implante en partie sud-ouest du terrain dans le but de venir chercher un contact visuel franc avec la ville et les citoyens ainsi que de dialoguer avec le bord de Sambre. Bien que formant un ensemble, le projet peut être divisé en deux entités respectives, à savoir un bâtiment principal correspondant à l’Hôtel de police et un bâtiment industriel correspondant au garage annexe. Le projet développe +/- 4.320 m2 brut répartis sur quatre niveaux avec une grande terrasse. Le garage développe quant à lui 480 m2 sur un niveau. Le bâtiment principal répond à la norme Q-ZEN (quasi zéro énergie) et ce sans faire appel à des panneaux solaires.

Ce bâtiment permettra d’améliorer l’efficacité des services grâce à une centralisation des effectifs permettant d’assurer plus efficacement les fonctions de police, une meilleure communication entre les différents services de la zone, une rapidité d’intervention accrue pour l’ensemble du territoire et des locaux de détention et d’accueil adaptés aux nouvelles législations.

Le bâtiment comprend au sous-sol un complexe cellulaire permettant de travailler en synergie avec d’autres zones avoisinantes ainsi qu’une zone sportive pour les entraînements du personnel. Le rez-de-chaussée permet un accueil convivial et sécurisé de tout visiteur. Il commence à l’extérieur par 20 places des parkings avec accès PMR et une borne de chargement électrique ainsi qu’un parking vélo. A l’intérieur, près d’une dizaine de bureaux d’audition. De nouveaux bureaux pour les agents de quartier avec à leurs côtés le service d’intervention permettront de créer de nouvelles synergies entre les policiers aujourd’hui dispersés sur des sites différents.

A l’étage, une terrasse extérieure permet d’accéder à la cafétéria ainsi qu’à une grande salle qui pourra entre autres accueillir les séances du conseil de police ouvertes au public. Les services d’enquêtes, de circulation et d’appui opérationnel collaboreront à ce niveau. La direction administrative du corps de police sera au deuxième étage pour assurer la gestion du personnel, de la logistique, de l’ICT, des finances. Les agents de quartier de Sombreffe déménageront dans les locaux de l’administration communale.

G.P.