Il ouvrira à partir de demain de 8h30 à 16h30, 7 jours sur 7, à l'école industrielle et commerciale. 6 personnes y assureront l'encadrement.

Depuis le début du confinement, un réel problème se posait pour les personnes sans domicile fixe. Si des lieux d'accueil sont bien prévus la nuit, c'est en journée que des problèmes se posaient, comme l'explique Philippe Noël, président du CPAs de Namur. "Il leur manquait clairement un lieu de répit, un endroit où se poser, étant donné les exigences du confinement et le fait que ces personnes n'ont nulle part où aller et qu'elles ne peuvent pas passer leur journée en rue."

Un lieu de répit de jour va donc ouvrir ses portes ce mercredi dans les bâtiments de l'école industrielle et commerciale, située au numéro 2B de la rue Pépin. Des bâtiments communaux qui sont occupés à la fois par la ville et la province de Namur. "Les locaux seront ouverts 7 jours sur 7 de 8h30 à 16H30, ils pourront accueillir simultanément 25 personnes qui pourront s'y reposer. Elles pourront s'asseoir, en respectant les mesures de distanciation sociales, dans la cour ou dans deux autres locaux et boire de l'eau ou du café. En fonction de l'affluence, nous serons peut-être amenés à limiter le temps passé sur place par chacun."

Une équipe mixte de 6 personnes sera en charge de l'encadrement : on retrouvera du personnel communal mais également des professionnels du secteur social, le tout coordonné par le service de cohésion sociale. Les locaux seront libérés à la fin du confinement pour permettre la reprise des activités scolaires.

Pour rappel, d’autres mesures exceptionnelles sont provisoirement en place pour le public de la rue à Namur, grâce à la collaboration de la Ville, du CPAS, du Relais Social Urbain Namurois et de plusieurs associations : - L’hébergement de nuit organisé au hall sportif de Basse-Enhaive depuis le 19 mars ; - Des repas distribués à Basse-Enhaive ainsi qu’aux Sauverdias et à Une Main Tendue ; - La détection des personnes présentant des symptômes et un lieu de confinement pour celles-ci, ouvert le 26 mars par la Province de Namur et le Relais Social Urbain Namurois ; - Des douches et/ou lessives à La P’tite Buweye et à la Croix-Rouge de Jambes ; - Un renforcement du travail de rue grâce aux équipes mobiles de rue, aux travailleuses et travailleurs sociaux de proximité et à deux infirmières de la Province.