"Alors que la culture soufre particulièrement ces derniers mois, de belles choses voient néanmoins encore le jour. Ainsi, dans la capitale de la Wallonie, un nouveau collectif d’entreprises, Namosa, s’est créé pour promouvoir la culture, l’art et le patrimoine et ce, sous l’égide de l’Association Prométhéa qui est certainement la principale référence dans notre pays en matière de mécénat. Contrairement à ce que l’on peut croire, "le mécénat n’implique pas l’investissement de montants importants. Avec 10 entreprises qui donnent chacune 1 000 euros, on peut déjà faire de belles choses", explique Benoit Provost de Prométhéa . La preuve en est donnée à Namur avec Namosa qui regroupe déjà une dizaine d’entreprises comme Artone, Berhin, Buro 5, Colorisprint ou la Brasserie de la Houppe.

"Pour la plupart d’entre nous, être mécène est une nouvelle facette de nos activités. En rencontrant l’équipe de Prométhéa, nous avons pris conscience que nous pouvions, en fédérant plusieurs entreprises, avoir un impact positif sur la ville et soutenir des projets en faveur de la collectivité. Une démarche qui a du sens à nos yeux et à ceux de nos équipes. Nous avons créé un prix favorisant l’activité culturelle, qui laisse une trace pérenne, et qui permet au plus grand nombre d’avoir un accès direct à l’art et la culture. Nous espérons à terme, créer avec les différents lauréats du prix Namosa, un parcours artistique dans la ville de Namur", explique le président du collectif, Paul-Edouard Aubry, administrateur délégué de Artone.

L’appel à candidatures pour ce prix vise des projets créatifs ou artistiques, pérennes, visibles et accessibles à tous dans la ville de Namur. Les projets peuvent relever de la création, de la rénovation, de la transformation ou de la mise en valeur d’éléments déjà existants ou non. Le souhait est que le projet, une fois réalisé, bénéficie au plus grand nombre. C’est pourquoi ce sont les initiatives extérieures, pérennes, visibles de tous ou utilisables par tous qui seront retenues.

Info : www.promethea.be