Pierre, 28 ans, 2 m 02, 123 kg, est parti dans l’Ohio pour devenir un pro du bodybuilding.

Un Sambrevillois, Pierre Bouquiaux, participera en mars à l’Arnold Classic Ohio, l’une des plus grandes compétitions de bodybuilding au monde. Il s’agit d’une compétition annuelle, patronnée par Arnold Schwarzenegger, qui se déroule à Columbus, dans l’Ohio, aux États-Unis. Elle est l’une des plus lucratives du monde en la matière avec notamment un premier prix de 100 000 dollars en cash, un véhicule Hummer et une montre Rolex.

Un rêve pour lui qui veut devenir un pro du bodybuilding. Mais qui lui a demandé de lourds sacrifices.

"En 2017 j’ai eu l’idée folle de me préparer pour une compétition de bodybuilding en catégorie ‘Men’s Physique’ pour avoir un bagage et pouvoir faire une demande de visa pour rester sur le sol américain plus longtemps que les 90 jours autorisés. C’est chose faite. En 4 participations, j’ai terminé 3 fois sur le podium ", explique Pierre. Suivront 6 mois intensifs avec Chris Lewis qui est l’entraîneur des plus grands bodybuilders depuis plus de 30 ans et le dernier vainqueur en date du Shawn Rhodes MR Olympia, la plus prestigieuse compétition de bodybuilding au monde. Son programme était précis : "Avec 201 cm et 110 kg, je voulais gagner du volume musculaire et pouvoir ainsi changer de catégorie pour être en ‘Classic Physique’, la catégorie d’Arnold Schwarzenegger."

Depuis juin dernier, il s’entraîne sans relâche. Chaque jour. " Je donne le maximum que je peux. L’évolution est incroyable, les méthodes et les techniques sont complètement différentes de ce qu’on apprend chez nous. Malgré 8 années d’entraînement sans jamais avoir arrêté, j’ai eu l’impression de ne jamais avoir soulevé des haltères tellement j’avais mal et j’étais épuisé après chaque entraînement. Mais la motivation est grande, très grande, de pouvoir côtoyer des grands dans le domaine dont Arnold Schwarzenegger ! "

Des projets

Mais cette participation à l’Arnold Classic ne constitue pas une fin en soi mais plutôt une étape dans la vie professionnelle de Pierre Bouquiaux. " J’ai obtenu une nouvelle autorisation de rester 6 mois aux États-Unis depuis le 8 janvier. Pour la suite, je prévois de me lancer dans le coaching personnel et de créer une plateforme en ligne. Je veux continuer ma préparation pour participer à différentes compétitions dont les plus grands shows américains. Je voudrais aussi entamer des cours de théâtre pour tenter de me diriger vers le cinéma : mon physique assez différent des autres peut être intéressant pour certains films. "

Et ce n’est pas tout. Être pro de bodybuilding, ça implique d’excellentes connaissances en nutrition. Pierre Bouquiaux va donc entamer des études dans cette matière pour cerner parfaitement toutes les matières de son métier.

En Belgique, ses fans sont nombreux et l’encouragent. Mais ils espèrent qu’il trouvera encore le temps de revenir leur faire un petit coucou !

Un parcours de combattant

Le parcours de Pierre Bouquiaux est loin de ressembler à celui d’un long fleuve tranquille.

Âgé d’un peu plus de 13 ans, il arrête déjà de fréquenter les cours de mécanique au collège saint André d’Auvelais pour rejoindre un CEFA où il ne se présentera quasi jamais.

Mais un peu plus tard, culminant déjà à 1 m 94 pour 75 kg (à 15 ans !), il est remarqué par les responsables de l’équipe junior du Spirou Charleroi. "Je participe à l’entraînement et ils me proposent d’intégrer l’équipe. Ma vie sportive est lancée et je débute le basket-ball", explique notre homme. Durant 4 ans, il se bat sur les parquets mais "je suis trop mince pour rivaliser avec les hommes beaucoup plus lourds et mon entraîneur me prépare un programme pour aller à la salle de gym développer ma carrure".

À 19 ans, il fait donc une rencontre importante pour son futur : les haltères ! Et, naturellement, parce que l’un ne va pas sans l’autre, il commence son premier plan nutrition… pour prendre du poids !

À 22 ans, il a dépassé les 2 mètres et les 100 kg. Une autre rencontre, avec Fred Mastro. "C’est un pro en self-défense et bodyguard des plus grandes stars en Belgique et Europe dont Jean-Claude Van Damme. Fred Mastro voit le potentiel d’une belle carrière pour moi dans la sécurité et me prend sous son aile." Il commence alors à s’entraîner chaque jour en bodybuilding et 3 fois par semaine en Mastro Defence System (une technique de self-défense).

Passé entre-temps par l’armée, devenu ensuite agent de sécurité à l’hôpital d’Auvelais, il sollicite une pause carrière et s’envole pour Los Angeles où il restera quelques mois pour s’entraîner à la Mecca Gold’s Gym Venice, une des meilleures salles du monde. Il y côtoie entre autres Johnny Hallyday.

Il revient en Belgique et revend sa maison dans le but de retourner le plus longtemps possible aux États-Unis pour y réaliser son rêve : réussir la formation et la certification internationale de personal trainer. Premier objectif accompli !

Retrouvez le Sambrevillois sur Facebook, Instagram et Youtube : Pierre Ops Bouquiaux