Un professeur d'un établissement scolaire de Floreffe est poursuivi pour des faits de harcèlement et de traitement dégradant commis à l'encontre d'un élève qu'il avait, entre décembre 2017 et juin 2018. Selon le parquet de Namur, il avait cet élève dans le collimateur. Il lui faisait régulièrement des remarques considérées comme humiliantes. Il qualifiait notamment sa coiffure de « coiffure de fille » et lui disait qu'il était temps d'aller se la faire couper, lui disait qu'il pouvait dormir la nuit quand il était fatigué ou lui donnait des punitions telles que recopier 100 fois une même phrase. 

Un éducateur de l'établissement scolaire et plusieurs autres élèves ont été entendus durant l'enquête. Ils ont confirmé que l'élève, qui avait même envisagé de changer de section pour ne plus devoir subir les brimades, était la bête noire de ce professeur.

La défense a plaidé l'acquittement estimant qu'il s'agit de pédagogie. Elle ne comprend pas ce que ce professeur fait devant le tribunal correctionnel. Jugement le 8 janvier.