Le 4 août 2018, l’occupant d’un appartement situé Avenue Prince de Liège à Namur a été agressé par un sdf. Condamné par défaut à huit mois de prison, ce dernier a fait opposition ce mercredi matin devant le tribunal correctionnel de Namur. "Il squattait dans le hall d’entrée de ce bâtiment. D’après la victime, il y avait déjà eu d’autres soucis avec lui avant cela. Il aurait notamment déjà uriné dans les boîtes aux lettres", indique le parquet de Namur.

Des faits contestés par le principal intéressé qui reconnaît néanmoins les coups. "Je dormais. Il m’a réveillé en me donnant des coups de pied. Je n’aurais pas dû réagir comme ça mais c’est trop tard." Le septuagénaire a été griffé au cou et aux omoplates. "L’âge de la victime est une circonstance aggravante", ajoute le parquet de Namur.

Le sdf consommait des stupéfiants à l’époque des faits. Actuellement en prison, il prend un traitement de substitution. Il souhaite maintenant passer un séjour à l’hôpital St-Martin de Dave pour se soigner. "Il a une situation précaire et difficile. Il a déjà eu plusieurs logements et accueillait toujours tout le monde chez lui. Il a à chaque fois été expulsé pour des raisons d’hygiène", plaide son avocate. Jugement le 13 janvier.