Pour cette nouvelle édition, les organisateurs du Printemps des Sciences (l’ensemble des universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles et leurs partenaires, les hautes écoles et les acteurs culturels et associations) ont mis les bouchées doubles pour servir sur un plateau en ligne des dizaines et des dizaines d’activités de vulgarisation scientifique.

Au menu : le monde de demain ! Sera-t-il enchanteur ou catastrophiste ? Quel futur réserve-t-il à notre nature et à ceux qui la peuplent ? Pour donner des réponses concrètes à ces questions, rien de tel que de déployer le réseau interuniversitaire Sciences.be et de connecter les cerveaux des scientifiques. Biologistes, chimistes, physiciens, ingénieurs, zoologistes, géologues et architectes seront mobilisés pour montrer la « Sciences » dans son acceptation la plus large. Sciences de la nature, sciences de l’ingénieur, sciences humaines et sociales seront abordées de façon originale et de la manière la plus limpide possible pour être comprises par le plus grand nombre.

Il y aura des expériences scientifiques à mener à l’école ou chez soi avec « Mate ta tartine », projet porté par le réseau Sciences.be, tout comme l’est la conférence familiale sur les micro-organismes qui clôture cette expérience le mardi 23 mars à 18h, des balades-découvertes, des ateliers, des conférences grand public comme « La science à l’ère du soupçon », organisée conjointement par les 5 universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles le lundi 22 mars à 20h, précédée d’une séance inaugurale, des débats, des escape games virtuels, des démos et tutos… Bref, des activités ouvertes à tous et gratuites.

Programme complet sur le site www.sciences.be