Un couple a subi la colère d'un automobiliste né en 1988, le 27 août 2017, entre Cerfontaine et Philippeville. Ce dernier, au volant de son véhicule en compagnie de sa femme et de ses trois enfants, n'a pas apprécié la manière dont il s'est fait dépasser dans une côte. Terriblement énervé, il a suivi le véhicule en adoptant un comportement dangereux sur la route et l'a forcé à s'arrêter à deux reprises, à Philippeville. « J’ai demandé à mon mari qu’il emprunte des petites routes pour qu'on le sème mais il nous a suivi. Il nous a bloqué sur la place principale de Philippeville et a frappé sur notre voiture avec un extincteur. On a pu redémarrer mais il nous a à nouveau bloqué devant le commissariat de police. Là, il a frappé mon mari qu’il a ensuite sorti de la voiture pour encore lui porter des coups », a indiqué l’épouse de la principale victime.

Lors de l’instruction d’audience, le prévenu a reconnu les faits mais a précisé que les responsabilités étaient partagées. « Je n’ai pas été vexé par le dépassement. Mais une fois devant moi, il a donné des coups de frein. J’étais avec ma compagne et mes enfants, on a failli se retrouver dans le talus. Je le reconnais, j'ai mal agi », s'est défendu l'agresseur qui a demandé une peine de travail. Jugement le 25 mars.