Le prévenu dit être victime de jets de déchets par dessus son mur.

Un habitant de la commune de Fosses à contesté ce lundi matin devant le tribunal correctionnel de Namur une amende administrative de 500€ qui lui a été infligée par le fonctionnaire sanctionnateur de la province de Namur. La raison ? Il aurait entreposé chez lui des métaux encombrants visibles depuis la voie publique. Ce qu’il conteste en partie. « Oui, j’avais des métaux dont certains que ma famille m’apportait. Par contre, on jetait aussi beaucoup de choses chez moi : des pneus, roues de vélo, canettes, bouteilles,... tout ça, je n’en suis pas responsable », explique le prévenu. Son avocat enchaîne et dénonce également la manière dont les faits ont été constatés. « Tout cela se trouve dans une cour intérieure. Non, on ne sait pas les voir depuis la voie publique. Les policiers ont dû passer par chez le voisin et monter sur le mur pour prendre leurs photos. »
Voisin qui est à la base de ce dossier par une plainte déposée pour...les aboiements d’un chien. « Mon client a acheté un chien pour dissuader les gens de jeter des choses chez lui », poursuit la défense. C’est en accompagnant les services du bien-être animal que les policiers ont constaté ce dépôt. « Aujourd’hui, en plus de l’amende de 500€, mon client a eu une amende de 3.000€ avec un sursis pour la moitié émise par la région wallonne et surtout, l’Onem lui est tombé dessus estimant qu’il a fait de la ferraille une activité complémentaire durant quatre ans. On lui réclame 39.300€ alors qu’il faisait une remorque de temps en temps pour arrondir les fins de mois. » Et de demander la réduction de l’amende au minimum, soit 100€. Jugement le 11 mai.