Nicolas Permiganau, bandagiste spécialisé dans l’aide à la mobilité dans la région de Namur, a mis au point une mallette innovante d’applications domotiques ainsi qu’une mini box nomade. Objectif : améliorer le confort, l’autonomie et la sécurité des personnes en fauteuil roulant grâce à la commande à distance de certaines fonctionnalités comme l’éclairage ou le (dé)verrouillage des portes. Accompagnée par le BEP depuis sa création en 2021, la jeune entreprise familiale a pu créer le prototype de sa mallette et de sa télécommande au sein du Fab Lab du TRAKK.

Nicolas PermiganauEn  plante le décor : "En Wallonie, et sur tout le territoire de la Belgique, 30% de la population éprouve des difficultés à se déplacer et est confrontée à des obstacles qu’elle ne peut surmonter seule ou très difficilement. Ces personnes sont considérées comme PMR (Personnes à mobilité réduite). A défaut de vivre dans un habitat adapté, les personnes souffrant de déficience motrice peuvent rencontrer les pires peines pour circuler, attraper des objets ou encore utiliser des équipements aussi essentiels que les interrupteurs ou les vannes thermostatiques."

Conscient de ces nombreuses difficultés en étant au contact de ses patients, Nicolas Permiganau a eu l’idée de créer une mallette de présentation d’applications domotiques pour contrôler sa maison. " C’est en accompagnant un patient tétraplégique de 36 ans et papa d’un petit garçon que cette idée m’est venue. J’ai pu développer cette mallette en m’associant avec Olivier Dereine, un data engineer désireux de mettre au point un outil utile et qui fait sens", explique le bandagiste. Objectif : simplifier la vie des personnes porteuses de handicap pour accroitre non seulement leur confort mais aussi leur sécurité et leur autonomie. "En pratique, grâce à la domotique, le patient peut, depuis sa chaise roulante électronique, contrôler son smartphone qui, à son tour via certaines applications, peut piloter des éléments de la maison. Ces solutions sont adaptables au départ d’installations et d’équipements existants, avec une simple connexion WIFI et un smartphone, en utilisant une technologie Open Source disponible à la fois pour iOS et Android. L’avantage de ce système, c’est qu’il permet de centraliser différents objets connectés dans une seule et même interface modulable et évolutive dans le temps", poursuit Nicolas Permiganau.

Un prototype créé au TRAKK

Fabriqué au TRAKK en collaboration avec l’équipe du Fab Lab, le prototype de cette mallette est équipé de différents simulateurs pour illustrer le fonctionnement d’un système de téléassistance via une sonnette d’appel ainsi que la commande à distance de l’éclairage, du (dé)verrouillage des portes ou encore de la température ambiante. Spécificité : l’interface peut être utilisée par toute personne, peu importe l’âge et le handicap.

Sorte de présentoir mobile, cette mallette permet à Nicolas Permiganau de montrer aux patients ce qui peut être mis en place pour améliorer leur quotidien. "En quelque sorte, on fait entrer la maison dans la mallette". En parallèle, Nicolas Permiganau et Olivier Dereine ont mis au point une mini box nomade : cette télécommande d’une dizaine de centimètres est transportable et complètement personnalisable en fonction de la réalité de vie et de l’autonomie de chaque utilisateur. Elle permet au patient d’actionner des boutons et d’interagir avec des applications. Cela va permettre à certaines personnes atteintes de pathologies lourdes de retrouver une certaine autonomie. La mallette et la mini box nomade seront présentées, les 5, 6 et 7 mai prochain au Salon Autonomie organisé à Namur Expo. La jeune entreprise y sera présente sur le stand du BEP qui l’accompagne depuis sa création en 2021.