Love is in the air, c’est l’expérience que Jérôme et Julien Istace ont mis sur pied. Avec Julien Malaisse, chef du restaurant Pré de chez Vous, à Namur et Virginie Piront, psychologue et thérapeute de couple, ils se proposent d’accompagner les couples durant leur soirée de St Valentin à domicile. « L’objectif est de leur faire vivre une expérience multi-sensorielle », confie Jérôme, gérant de la société événementielle Double You, basée à Wierde. « Initialement, nous avions simplement prévu une playlist mais on s’est rapidement dit que nous pouvions enrichir le projet. Les 45 premières minutes consacrées à l’apéritif sont ludiques. Il y a notamment un blind test consacré à la musique romantique. » 

Virginie Piront a participé au contenu de la bande son en invitant les couples à se reconnecter émotionnellement et à évoquer les difficultés propres au contexte sanitaire actuel. « C’est la voix d’une artiste, Aphrodite 19, qui a invitera les amoureux à créer des interactions. La musique évoluera au fil du temps, en proposant du jazz, du rock, du R and B et bien entendu des slows. » Un menu est aussi dans le concept et Julien Malaisse interviendra également « en live » pour le décrire. Le lien pour commander cette soirée originale se trouve sur www.mydjukebox.be. « On partait vraiment dans l’inconnu, sans savoir si la sauce allait prendre mais on doit être plus ou moins à 400 commandes, dont une cinquantaine viennent de France. On a même eu une demande de New York. » 

Voilà qui met du baume au cœur mais pas nécessairement du beurre dans les épinards. «Lors des fêtes de fin d’année, on avait proposé gratuitement 20 heures de musique. Avec ce que nous avons mis en place ici, on va dire que nous rentrons dans nos frais. L’objectif est surtout d’offrir du plaisir aux gens mais également montrer que nous existons toujours. » C’est que le secteur de l’événementiel est loin d’entrevoir le bout du tunnel. « On a pu travailler sur deux événements en onze mois alors qu’on assure normalement une centaine de prestations sur l’année. Pourrions-nous renouveler le concept de ce weekend ? On espère que…non. C’est propre au confinement alors qu’on espère en sortir le plus vite possible. »