Le parquet de Namur a requis lundi devant le tribunal correctionnel des peines de 5 ans, 50 mois, 37 mois et 3 ans à l’encontre de 4 prévenus accusés de vols avec violence et menaces commis chez des personnes âgées de la région de Sambreville en 2016.

A trois reprises, les auteurs ont pénétré de nuit dans le logement de leurs victimes avant de les menacer de mort, avec des armes réelles ou factices, si elles ne leur remettaient pas de l’argent liquide ou leur carte de banque et le code de celle-ci. Un des suspects a été interpellé après avoir posté sur Facebook une photo de lui avec une liasse de billets légendée de la façon suivante : "Quand est-ce qu’on recommence ?". Un de ses complices a été interpellé alors qu’il était parti en Tunisie grâce à l’argent de l’un des larcins.

Qualifiant les faits de graves et crapuleux, le substitut Derestiat requiert 5 ans de prison à l’encontre de celui qu’elle considère comme le meneur de la bande, qui possède déjà un casier judiciaire d’une douzaine de pages. Des peines de 50, 37 mois et 3 ans sont requises contre les 3 autres, également connus de la justice.

Le conseil du principal prévenu plaide une peine de probation autonome pour son client, alors que l’avocat du second demande une simple déclaration de culpabilité pour son client, vu le dépassement du délai raisonnable. Le troisième prévenu était défaillant à l’audience, le conseil du dernier plaide l’acquittement au bénéfice du doute, son client contestant avoir participé aux vols.

Jugement le 17 mai.