Namur "Il faisait un profit de 5€ par boulette de cocaïne vendue 70€, cela a au maximum mis un peu de beurre dans les épinards"

Deux ressortissants tunisiens comparaissaient ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Namur. En 2016, ils se sont livrés à un important trafic de cocaïne. Les deux vendeurs ne consommaient pas mais vendaient la drogue pour subvenir à leurs besoins.

Les deux hommes, en aveux des faits et qui n'ont pas d'antécédent, reconnaissent avoir collaboré ensemble afin de vendre leur drogue. Ce sont des écoutes téléphoniques réalisées par la police dans le cadre de deals de drogue survenant sur le territoire de la ville de Namur qui ont mené à l'interpellation des prévenus, dont l'un était en compagnie d'un client à ce moment-là. Les montants de drogue vendus par le parquet sont importants : 43.000 euros pour l'un et 210 .000 euros pour l'autre. Pour le premier, 2 ans et 1000 euros d'amende sont réclamés, pour le deuxième, ce sont 4 ans de prison et 1000 euros d'amende qui sont demandés, en plus des confiscations par équivalent des sommes relatives au trafic effectué.

L'avocat du premier prévenu confie que son client, âgé de 26 ans et sans titre de séjour, vendait la drogue pour payer son loyer et financer son mariage. Il sollicite une peine de travail. Me Leloup demande une peine avec sursis pour son client et commente. « Il n'a pas vécu dans l'aisance grâce à ce trafic, aucune rentrée importante n'en a découlé, ce n'était pas un trafiquant de haut niveau et il a arrêté toute vente une fois qu'il est devenu papa. Il faisait un profit de 5€ par boulette de cocaïne vendue 70€, cela a au maximum mis un peu de beurre dans les épinards. Les confiscations demandées sont surréalistes, elles seraient ingérables à rembourser pour mon client. »

Jugement le 11 juillet.