En l’absence des deux prévenus, un père et son fils, le tribunal correctionnel de Namur a abordé lundi un dossier d’infractions au bien-être animal. Les faits remontent à avril 2018 et se sont déroulés dans une exploitation agricole de Vezin.

21 bovins y ont été saisis administrativement. Lors de la descente de l’inspection du bien-être animal, plusieurs cadavres ont été découverts sous un tas de fumier. Les animaux vivants manquaient de soins, n’étaient pas identifiés et n’avaient jamais reçu la visite du vétérinaire. Ils souffraient pour la plupart de rhinotrachéite infectieuse bovine et étaient dans un état tel qu’ils n’auraient plus pu être mis en pâture.

Entendus par les forces de l’ordre, père et fils se rejetaient la responsabilité de cette situation. Le parquet de Namur a réclamé 1000 euros d’amende pour chacun des prévenus. Jugement le 14 décembre