Le 24 mars 2014, un habitant de Walcourt s’est fait voler sa moto Kawasaki et son équipement. "Plainte a été déposée. Il a effectué des recherches sur internet. Il a retrouvé certaines de ces pièces et a pris contact avec le vendeur, tout en prévenant la police", indique la partie civile. 

De cette manière, deux autres vendeurs ont été identifiés. Ils stockaient les pièces volées dans leur garage. Tous trois sont poursuivis pour recel. Mais pour leurs avocats, ils n’avaient pas connaissance de l’origine de ce qu’ils stockaient et vendaient. C’est un certain "Karim" qui serait l’auteur du vol et qui aurait menti quant à l’origine des pièces.