Depuis le début de cette saison, Vincent Eugène n’avait jamais encaissé plus de deux buts sur un match.

Si c’est la septième fois cette saison, mais aussi la quatrième consécutive, qu’ils sont parvenus à inscrire 3 buts en un match, c’est la première fois que les Fagnards en encaissent au moins autant. Jamais ils n’avaient ramassé 4 buts sur un match, ni même 3 d’ailleurs ! "Les 3 premiers tombent sur des phases un peu similaires. À chaque fois, le joueur rate ou croque son tir et un de ses équipiers coupe la trajectoire du ballon. Je ne peux pas faire grand-chose", analyse Vincent Eugène, le gardien de but de Couvin-Mariembourg qui affiche 100 % de temps de jeu cette saison. "Sur le quatrième, je suis totalement impuissant. Le gars réussit la frappe parfaite des 30 m. Celle-là, pas sûr qu’il parvienne à la refaire une 2e fois dans sa carrière. C’est très frustrant d’encaisser 4 buts. Ceci dit, je me fous d’en prendre 3, 4, 5 ou 6 si on parvient à en mettre un de plus. Mais ce ne fut pas le cas. Je pense qu’on a perdu parce qu’on a cru avoir fait le plus dur quand on a fait 2-3 après avoir été mené 2-1."

Battus 4-3 , les Fagnards ont cédé la première place à Namur qui a joué un match de plus. "On a un match de retard contre Meux qui est en forme olympique. Il faut continuer à prendre chaque match comme il vient et se relancer dès samedi contre Aywaille. Ce serait bien de garder le zéro derrière pour vite retrouver notre solidité défensive et la confiance. Le titre, on y pense et ce serait une grosse déception de ne pas le décrocher. On espère, mais l’objectif principal est la montée. Comme c’est parti là, je pense qu’on l’atteindra. Je vois bien Namur et Meux nous emboîter le pas même si je misais plus sur Givry et Solières il y a quelques mois."