Le tribunal tribunal correctionnel de Dinant a condamné mercredi un individu à vingt mois de prison avec sursis probatoire. La prévention initiale de tentative de meurtre mise à sa charge a été requalifiée en menaces par geste ou emblème.

Au volant de son véhicule le 19 juin 2020 à Walcourt, le prévenu a tenté d'impressionner une autre personne avec qui il était en conflit depuis plusieurs années. "J'avais un différend avec lui depuis cinq ans. J'étais victime de brimades et d'humiliations publiques récurrentes. J'en ai eu marre et j'ai voulu marquer le coup pour lui faire peur", expliquait le prévenu. Ce dernier a vu son ennemi installé à la terrasse d'un café et l'a insulté tout en restant dans son véhicule. "Il est venu vers moi et a mis ses mains sur le capot. J'ai mis des coups d'accélérateur pour l'impressionner mais ça n'a pas réussi, alors je suis parti", a poursuivi le prévenu. Plusieurs manœuvres ont été nécessaires pour qu'il quitte les lieux. Le parquet de Namur estimait que celles-ci étaient représentatives d'une tentative de meurtre et avait requis trois ans de prison.