Namur Le marché public pour la construction d’un nouveau palais ouvert ce vendredi.

Le Procureur Vincent Macq aurait, parait-il, prononcé une phrase qui restera dans les annales pour, alors qu’il sortait de sa limousine, l’imper à la main, souhaiter la bienvenue au Ministre Geens : « Prenez aussi votre parapluie, car il pleut même à l’intérieur des bâtiments ! ». L’accueil est resté très bon-enfant. Le Ministre et le Procureur étaient accompagnés dans leur visite par le Gouverneur Denis Mathem, la Commissaire d’Arrondissement Marie Muselle et la sénatrice Anne Barzin. Dominique Gérard, le Président du Tribunal de Namur était accompagné, entre autres, de l’Auditeur du Travail, Nathalie Hautenne. La visite du Ministre a débuté – heureux hasard – par la visite des toilettes publiques. Toilettes vétustes dont les parois sont couvertes de graffitis les plus obscènes ou de phrases remplies de fautes d’orthographe ! Le comble : pas de séparation hommes-femmes, le tout dans une odeur perpétuelle d’ammoniac… 

La Presse ne pouvant suivre la visite, nous avons patienté pendant plus de deux heures pendant que le Ministre faisait le tour des différents services pour écouter les griefs de tous. Des griefs portant principalement sur la charge de travail, les conditions de travail, le manque de personnel et la vétusté du nouveau système informatique, déjà obsolète à peine installé puisque datant de 2004, revenaient principalement sur la table. Le ministre s’est longuement entretenu avec les magistrats avant de consacrer quelques minutes à la Presse. De ses commentaires, il ressort qu’un budget entre 110 et 115.000 millions d’euros a été débloqué et que le marché public relatif à la construction du nouveau palais de justice de Namur a été lancé ce vendredi. Les offres devraient être remises pour la mi-juin et les travaux devraient débuter vers la fin de cette année pour se terminer fin 2022. Des réponses justifiées par le constat que le Ministre a pu faire de visu et qui ont ravivé l’optimisme du Proc Vincent Macq.