La salle de concert à l'acoustique parfaite ouvrira ses portes à la rentrée 2019


© D.R.

C'est un gros projet dont les images viennent d'être dévoilées ce mardi après-midi. Le bourgmestre en titre Maxime Prévot, la bourgmestre faisant fontion Anne barzin ainsi que les échevins Tanguy Auspert et Cécile Crèvecoeur s'étaient rassemblés pour mmontrer le visage du futur pôle musical de l'îlot Rogier. "Le Grand Manège va être totalement rénové pour devenir une salle de 800 places à l'acoustique exceptionnelle pour la musique classique et le chant tout en permettant l'accueil d'autres types de spectacles théâtraux ou concerts (musiques émergentes...) et un nouveau Conservatoire de musique, plus fonctionnel et plus grand, va enfin voir le jour après 30 ans d'attente et d'espoir au meilleur bénéfice de ses 1600 élèves !", s'enthousiasme Maxime Prévot.

© D.R.

"Depuis longtemps, Namur souffre de ne pouvoir offrir au public un véritable lieu dédié à la musique, que ce soit en terme d’espaces de répétitions ou de concerts. Ce temps est révolu puisque le projet de l’Espace Rogier, et plus particulièrement celui du Grand Manège, donnera bientôt naissance à un vrai centre musical digne ce nom, avec une salle d’exception pour les concerts et enregistrements, mais aussi un tout nouveau lieu d’accueil performant pour le conservatoire", commente Cécile Crèvecoeur, échevine de la culture.

"Les murs du Grand Manège seront conservés de même que la porte historique, les espaces seront réaménagés et agrandis, et le CAVEMA, A cœur joie, le Centre culturel et le Conservatoire bénéficieront d'ici deux ans d'un magnifique écrin de culture et de pédagogie. Avec la future Cité des Métiers qui doit s'y greffer, la future nouvelle bibliothèque communale, l'école qui se créera à la place de l'ancienne caserne des pompiers, le nouveau Palais de Justice et la réfection des rues Rogier et Jean-Baptiste Brabant, c'est un véritable axe de l'art, de la culture et de la formation qui va voir le jour dans un quartier qui le mérite", poursuit-il. La salle est d'ores et déjà surnommée le Flagey wallon tant ce genre d'outil est rare.

© D.R.

Dans cette salle à l'acoustique parfaite, on pourra entendre du chant choral et de la musique classique, mais aussi du théâtre musical et même des concerts de chanson française et pop/rock. Budget: environ 15 millions d'euros supportés par la Région wallonne, la Ville et la communauté française.

© D.R.