Vingt mois de prison ont été requis, ce vendredi matin par le parquet de Namur, contre un individu poursuivi pour des coups et un vol avec violence commis dans la nuit du 15 au 16 février 2018 à Namur.

Les faits se sont produits sur le parking de la boîte de nuit du Flagrant Délire et du Cap 30. « Un homme seul a eu une altercation avec un groupe de jeunes. Il a reçu des coups et a appelé la police. Le prévenu a voulu quitter les lieux mais est finalement revenu quand il a vu que la victime prenait des photos de sa voiture pour identifier. Il l'a bastonné à nouveau et lui a pris son GSM », a indiqué le parquet de Namur.

Le suspect ne s'est jamais présenté aux convocations de la police. Ce n'est qu'environ un an et demi plus tard, le 28 octobre 2019, qu'il a donné sa version des faits. « Il reconnaissait de bout des lèvres les coups. Il dit simplement avoir pris le téléphone de la victime quand il téléphonait à la police », a précisé le ministère public qui souligne la violence gratuite des faits ainsi que la profession du prévenu : sorteur. La défense a plaidé le sursis probatoire. Jugement le 4 décembre.