Le prévenu faisait défaut le 15 février à l’audience. Si il avait été présent, il aurait par exemple pu expliquer ce qu’il comptait faire de ...roquettes et de grenades dérobées le 29 février 2016 sur le site de la caserne du Génie, à Jambes.

C’est après avoir brisé des clôtures appartenant à la SWDE qu’il a pénétré dans la caserne, pour dérober des roquettes, des grenades, mais aussi une tenue de démineur, un casque, des coffres, des lunettes de protection, ...Le tout sera retrouvé un peu plus tard dans un conteneur, « une vraie caverne d’Ali Baba », selon le parquet. Le voleur avait en effet été filmé par les caméras de surveillance du site et a été interpellé en mars 2016. En mai de la même année, c’est au préjudice d’une asbl de lutte contre les assuétudes qu’il a commis de nouveaux vols avec effraction...En se présentant ivre dans les locaux et prétendant savoir où était stocké le matériel militaire dérobé quelques semaines plus tôt.

Le prévenu avait en effet un goût prononcé pour les vols en tout genre. A son palmarès, une Toyota (dans laquelle la police a retrouvé le permis de l’intéressé), mais aussi des denrées dérobées dans un supermarché du coin et retrouvées ...sur le guidon de son vélo.

Ce lundi, le tribunal correctionnel l'a condamné à une peine de 20 mois de prison.