Trois individus poursuivis devant le tribunal de Dinant pour des vols commis tout au long de l'année 2016 à Jemeppe-sur-Sambre et Couvin ont écopé ce mercredi de peine de travail allant de 80 à 150 heures.

Les premiers vols ont été commis à l'ancienne Fonderie du Lion, en janvier 2016 à Couvin. « On était à Auvelais tous les trois. J’avais un rendez-vous à Couvin, auquel on s’est rendu tous ensemble. On est passé devant cette usine abandonnée. On a vu qu’il y avait déjà des traces d’effraction et qu’il restait des choses à l’intérieur. De la ferraille ou des choses qui pouvaient être vendues », expliquait Jacky, l'un des prévenus. Avec ses deux comparses Nicolas et Gary, il est retourné sur place deux jours de suite. Ils ont chargé deux clarks dans leur camion, un groupe électrogène, un kärcher et des autres outils. « Il restait un container de 300l chargé de divers objets à emporter », expliquait le parquet de Namur. Toutes les portes à l'intérieur du bâtiment avaient quant à elles été forcées. Les prévenus ont fouillés les bureaux. C'est le gardien d'un site voisin qui a prévenu la police lorsqu'il a vu le camion quitter les lieux.

Jacky, Nicolas et Gary, étaient aussi poursuivis pour le vol d’une fraiseuse, d’un cric et d’une carrosserie d’une Golf de 1970 dans un garage de stockage de Jemeppe-sur-Sambre. Toujours à Jemeppe, il ont volé 300m de câbles en cuivre au préjudice d'Orès. « Une cabine a été forcée, l’alimentation électrique coupée et des dalles soulevées », précisait le parquet de Namur. Enfin, un dernier vol dans la même région concernait de l'outillage et des machines dans un camion.