C’est vers 15h30 que la Reine Mathilde est arrivée sur le campus de l’UNamur. Accueillie à l’Arsenal par Naji Habra, recteur de l’UNamur, et le Dr Bakhouche, fondateur de l’ASEB qui gère les épiceries solidaires en Wallonie et à Bruxelles, la Reine Mathilde s’est d’abord entretenue avec divers représentants de l’ASEB, des Académies et hautes écoles partenaires du projet solidarithèque, ainsi qu’avec des étudiants de l’UNamur. Ensemble, ils ont notamment évoqué le contexte sanitaire et son impact sur la santé mentale des jeunes.

La Reine Mathilde s’est ensuite rendue à la solidarithèque, installée à quelques pas de l’Arsenal. Elle a eu l’occasion de visiter les lieux et de rencontrer les bénévoles de l’épicerie ainsi que des étudiants bénéficiaires. Une belle reconnaissance pour l’équipe de la solidarithèque qui, depuis octobre 2020, œuvre à aider les étudiants du supérieur confrontés à des difficultés financières. Chaque mercredi, la solidarithèque met à disposition des paniers alimentaires composés de produits variés, vendus au prix de 4 euros.

Les produits alimentaires mis à disposition sont récoltés et livrés par l’ASEB. Ils proviennent d’invendus de magasins, de banques alimentaires, du Fond européen d’aide aux démunis, d’achats groupés, etc. Ils varient d’une semaine à l’autre, mais l’objectif reste néanmoins de fournir la base alimentaire nécessaire à une personne, pour la durée d’une semaine. Les paniers sont disponibles sur simple présentation de la carte étudiant.

Depuis son ouverture le 7 octobre 2020, la solidarithèque a déjà fourni un panier à plus de 470 étudiants. La plupart d’entre eux sont issus des 3 établissements partenaires (90 %) mais des étudiants d’autres Hautes écoles fréquentent eux aussi régulièrement la solidarithèque.

Si le nombre moyen de paniers vendus est de 66 par semaine, ce nombre a fortement augmenté depuis février. La vente hebdomadaire varie désormais entre 80 et 90 paniers à chaque distribution.